Magazine Côté Femmes

Baionarena...

Publié le 28 septembre 2009 par La Fille Aux Chaussures
 

Baionarena...Baionarena...

  Comme je vous le disais mardi, j'ai fêté l'arrivée de l'automne en compagnie de Manu Chao... et, OK, de quelques milliers d'autres personnes.
Manu, c'est "toute ma jeunesse", du moins, le meilleur représentant de mes années lycée. "Clandestino", circulait alors de main en main, et, tous littéraires et un peu artistes que nous étions, on voyait en lui, l'image d'Epinal d'un Che Guevara franco-espagnol. Celui avec lequel on rêvait de refaire le monde, de faire la révolution. On était alors plein de rêves, utopistes... que c'est beau d'être jeunes.
Manu, c'est aussi la Mano Negra que mes grands frères écoutaient en boucle. Dans ma famille un peu post-soixante-huitards, on passait nos dimanches à danser comme des fous sur "Mala Vida"...
J'étais donc tout émue mercredi soir... Et je n'ai pas été déçue. Trois heures et quart de concert avec un Manu déchaîné, sautillant au corps magnifiquement musclé. Que c'est beau d'avoir 48 ans (aussi!)...
Il a su entraîner tout le public dans l'allégresse. Un petit moment hors de la société, où tout le monde s'en donnait à coeur joie, emporté dans la fête... et la revendication... que c'est bon!
S'il passe près de chez vous, ne le manquez surtout pas, vous retrouverez l'espace d'un instant, comme moi, vos quinze ans.

Désolée pour la qualité des photos mais je n'avais en ma possession que mon iPhone et malgré... 3 megapixels (sic!), le résultat est vraiment horrible. On a l'impression que je suis à des kilomètres alors que j'étais toute près de la scène. 

Je vous laisse avec les premières minutes du concert, un moment toujours très particulier...

Baionarena...
Manu Chao concert 2009
envoyé par johannaandthecity. - Regardez plus de clips, en HD ! 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


La Fille Aux Chaussures 4186 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine