Magazine Culture

2008 - Bunmi Adeoye - Paper Dolls, Glass Houses - Reviews - Chronique d'une voix en or

Publié le 28 septembre 2009 par Saab190780
2008 - Bunmi Adeoye - Paper Dolls, Glass Houses - Reviews - Chronique d'une voix en or
Bunmi Adeoye, artiste basée à Toronto au Canada pour ceux qui ne sont pas fortiches en géographie a sorti l'an passé son premier album Paper Dolls, Glass Houses hélas passé un peu inaperçu. Pourtant, ce n'est pas faute de talent, tout d'abord il y a cette voix soul extraordinaire qui prend au tripes et fait en sorte qu'immédiatement la découverte de Bunmi s'impose comme une évidence. De Plus, Bunmi chante de la pop qui possède une âme (dixit des textes profonds sur l'amour, la trahision, la rédemption, l'amitié, etc.), ce n'est pas si courant par les temps qui courent. Entre morceaux acoustiques éblouissants et quelques pièces arrangées de façon un peu trop synthétique, Bunmi arrive a tirer son épingle du jeu en livrant un premier album aux abords imparfaits mais profondément touchant. On la décrit comme un mix entre Carole King, Tracy Chapman avec une touche d'Avril Lavigne (sic) et Ani Di Franco, c'est peut être cela le seul véritable (ou faux) problème de l'album : être pris entre deux feux : celui de l'acoustique et de l'électrique.
Je prends en exemple Unbreakable Heart qui est une superbe chansons avec des arrangements qui me semblent légèrement kitch, j'ai même eu l'impression d'entendre une production de David Foster pour Madonna dans les 90's, alors que sur la vidéo mise en lien ci-dessous, dans sa version acoustique la chanson déchire tout et peut porter avec fierté son titre. J'ai un peu le même ressenti sur Player Hate qui a une production un peu datée, la seule énergie porté par la voix de Bunmi suffisait pourquoi rajouter des riffs de guitare pour donner un genre à la chanson ? De même le reggae de Tell Me s'avère un peu léger. cependant, à côté de ces trois chansons bizarrement arrangées qui empêche l'album d'être une tuerie, il y a des pépites brillants de mille feux : le bouleversant Stop Lying To Me, peut-être l'une des meilleurs chansons de 2008, l'acoustique et merveilleux Long Time Coming, la cover puissante de What A Good Boy des Barenaked Ladies, la ballade sombre Sad But True et la belle cover de Van Morrison : Brown Eyed Girl.
Un premier album non exempt de défauts mais qui met en lumière une artiste prometteuse à la voix hallucinante.

Note Finale : A-
MySpace
Site Officiel

Ou Acheter ?

Cdbaby
Bunmi Adeoye - Paper Dolls, Glass Houses

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Saab190780 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines