Magazine Cinéma

Démineurs, quand le cinéma vous coupe le souffle

Par Tred @limpossibleblog

Démineurs, quand le cinéma vous coupe le souffleBénéficier d’une réputation irréprochable peut être à double tranchant pour un film. Ou plutôt pour le spectateur qui place trop d’attente dans cette œuvre acclamée par la critique. Démineurs, le grand retour de Kathryn Bigelow aux commandes d’un film de mecs, fait partie de ces films portés par un bouche-à-oreille énorme. Mais Démineurs ne fait pas partie de ces films qui ne tiennent pas leurs promesses. Le buzz annonçait un putain de bon film, et c’est bien ce que Démineurs est. Un putain de bon film.
Démineurs, comme nombre de films américains ces dernières années, se déroule en Iraq. Il suit (vous l’avez deviné) une équipe de spécialistes du désamorçage de situations délicates, au cours des 38 jours qui les séparent du retour au pays. Les sergents Sanborn et Eldridge viennent de perdre leur chef d’équipe lors d’une mission, et voient débarquer à leur tête le sergent James, qui s’avère vite être une tête brûlée.
Démineurs est un film qui happe d’entrée de jeu. La scène d’ouverture, où l’on se rend compte qu’une mission de déminage à Bagdad n’est pas une mission de routine, est un pur moment d’adrénaline, qui parvient en quelques minutes à instaurer l’atmosphère d’un film qui jamais, durant les 2 heures qui suivront, ne baissera en intensité. Car Démineurs n’a pas de fil narratif autre que montrer le quotidien de ces trois démineurs qui sont envoyés aux quatre coins de Bagdad pour se mettre en première ligne à la place des autres. C’est donc surtout, narrativement, une succession de séquences de déminage hautes en tension.
Si l’on reste scotché au siège d’un bout à l’autre, c’est grâce au talent grisant de la cinéaste (rareDémineurs, quand le cinéma vous coupe le souffle et inégale) Kathryn Bigelow, qui signe là son œuvre la plus forte. Elle propose une vision originale de la guerre, en montrant ce qui fait à la fois sa banalité et son danger (en ne nous montrant que les moments intenses, elle fait de cette horreur une routine insupportable). La cinéaste préfère laisser parler ses images plutôt que ses personnages, et grand bien lui en prend. Ce refus du commentaire ne rend que plus forts les mots qui sont enfin échangés dans la dernière partie du film, entre les deux personnages du film, Sanborn et James, portés par deux comédiens en alchimie totale, Anthony Mackie et Jeremy Renner.
Jarhead de Sam Mendes disait qu’il est impossible pour un homme de revenir de la guerre. Que quoi qu’il fasse ensuite de sa vie, une fois qu'il a tenu un fusil entre ses mains, il reste coincé là-bas, dans le souvenir de la guerre. Démineurs, en plus de faire ressentir cette difficulté que les hommes auront à tourner la page, dresse un autre type d’homme. Un homme comme le sergent James qui, quoi qu’il fasse de sa vie, ne sera jamais heureux que dans une, et une seule situation : sur le terrain, dans sa combinaison, devant une bombe à désamorcer. La guerre peut être une drogue.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • "Démineurs"

    "Démineurs"

    J’aime le cinéma dans sa diversité. J’apprécie quand un film m’émeut ou m’interroge. Mais j’aime aussi en prendre plein la tronche. Lire la suite

    Par  Loulouti
    CINÉMA, CULTURE
  • Démineurs

    Démineurs

    est un film de guerre. Une guerre que l’on n’a pas l’habitude de voir. Une guerre où l’on ne se tire pas dessus – enfin, pas trop – , et qui se gagne en... Lire la suite

    Par  Rom_j
    CINÉMA, CULTURE
  • Démineurs

    Démineurs

    L'histoireBagdad. Le lieutenant James est à la tête de la meilleure unité de déminage de l'US Army. Leur mission : désamorcer des bombes dans des quartiers... Lire la suite

    Par  Ffred
    CINÉMA, CULTURE
  • Critique : Démineurs (par Chewie)

    Critique Démineurs (par Chewie)

    Synopsis :Bagdad. Le lieutenant James est à la tête de la meilleure unité de déminage de l'US Army. Leur mission : désamorcer des bombes dans des quartiers... Lire la suite

    Par  Jango
    CINÉMA, CULTURE
  • Oscar 2010 : duel Avatar-Démineurs et French touch

    Oscar 2010 duel Avatar-Démineurs French touch

    Buzz : La guerre des trophées se poursuit entre  James Cameron et son ex-femme, Kathryn Bigelow. Avatar et Démineurs sont sélectionnés chacun dans neuf... Lire la suite

    Par  Cineblogywood
    CINÉMA, CULTURE
  • Démineurs et Twilight 2 : Accord entre SND (M6) et Orange

    Démineurs Twilight Accord entre (M6) Orange

    Orange a signé un accord avec le distributeur SND du groupe M6. Il porte sur la diffusion de films en première exclusivité sur son bouquet Orange cinéma... Lire la suite

    Par  Gogo123
    CINÉMA, CULTURE
  • Démineurs

    Démineurs

    « Démineurs » de Kathryn Bigelow ( M 6 Video) Avec Jeremy Renner, Anthony Mackie, Brian Geraghty Sortie cinéma : 23 septembre 2009 En dvd  le : 24 février 2010... Lire la suite

    Par  Gicquel
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Tred 1543 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines