Magazine Culture

Pourquoi écrire une chanson ?

Par Kinishao

J’avais décidé de terminer ma série sur la composition d’une chanson ce soir … mais j’ai écouté l’album “Dangerous” de Michael Jackson entre hier et aujourd’hui et cela a considérablement changé mes plans.

Outre le fait qu’il s’agisse d’un superbe album, il m’a fait m’interroger sur les raisons qui font qu’un musicien va vouloir composer telle musique à tel moment de sa vie.

Je me suis posé cette question ce matin, en écoutant “Will you be there” … pour ceux qui ont oublié :

Pourquoi écrire une chanson ?

Outre le fait que je sois toujours aussi agacé par le fait qu’il ait “oublié” de mentionner que le splendide choeur du début est extrait du dernier mouvement de la Neuvième Symphonie du Monsieur qui me fait baisser les yeux chaque fois que je le regarde dans ma salle de musique … je me demandais à qui Michael Jackson pouvait bien penser lorsqu’il a écrit cette chanson.

Et surtout à qui il pensait lorsqu’il dit à la fin de la chanson :

“In Our Darkest Hour
In My Deepest Despair
Will You Still Care?
Will You Be There?
In My Trials
And My Tripulations
Through Our Doubts
And Frustrations
In My Violence
In My Turbulence
Through My Fear
And My Confessions
In My Anguish And My Pain
Through My Joy And My Sorrow
In The Promise Of Another Tomorrow
I’ll Never Let You Part
For You’re Always In My Heart.”

Lorsque je compose une musique, je pense toujours à quelqu’un. Parfois à moi (ben oui, on se refait pas …), mais le plus souvent à quelqu’un d’autre.

Pour moi, écrire une chanson pour quelqu’un est très facile, parce que je me cache derrière la musique. Il m’arrive cependant d’être parfois très gêné par le résultat, parce que je considère que la musique parle trop, qu’elle et moi disons trop de choses … ce qui est très paradoxal, puisque je suis censé me servir de la musique pour dire ce que je n’arrive pas à exprimer …

Et puis … il y a beaucoup de peur à donner une chanson à quelqu’un. Il y a tellement de moi dedans … Bien plus que dans toutes les conneries que je peux écrire ou sous-entendre ici, avec ou sans italiques.

Alors, si celle à qui je la donne ne la comprend pas comme je le souhaite …

J’avais fait un article sur mon précédent blog sur toutes les chansons que j’ai écrites pour quelqu’une. J’ai toujours été déçu par les réactions que mes chansons ont suscité. A une exception près.

Mais … je voudrais que les gens comprennent des choses très compliquées … par exemple, quand j’étais en fac, j’avais donné une cassette entière des chansons que j’avais écrites pendant toute une année pour une fille qui était en cours avec moi … J’aurais voulu qu’elle reconnaisse les influences, qu’elle me dise que telle chanson était produite à la manière de Brian Wilson, telle autre de Massive Attack qui aurait rencontré Bjork et Ice T …

Elle a juste dit … rien.

Mais j’ai quand même continué à écrire de la musique pour elle. Sans la lui faire écouter …

Je dois reconnaitre que j’ai très rarement eu des inspirations fulgurantes pour écrire une chanson “pour”. C’est toujours des idées de mélodies que j’ai depuis un moment et dont je vais me servir pour telle situation de ma vie, lorsque je sens que le moment d’utiliser telle idée est venu.

En fait, j’ai eu juste une fois une musique qui m’est venue en une nuit : je me suis couché le soir en me disant “je dois écrire quelque chose qui va être comme ça, comme ça et comme ça“.

J’ai pris un livre, emprunté deux textes, trouvé la mélodie en une trentaine de secondes, je l’ai enregistrée sur mon dictaphone (j’étais déjà atteint d’Alzheimer précoce) et je suis allé me coucher.

Le lendemain matin, j’ai composé toute la musique d’un trait et j’ai rajouté les voix en début d’après-midi.

Je ne peux qu’être frustré en écrivant une note comme celle-ci, parce que je n’arrive pas à exprimer les raisons qui font que je vais écrire une chanson.

Je déteste toutes ces méthodes de songwriting, qui vous expliquent qu’il faut écrire tous les jours, même si c’est mauvais.

Je pense que le processus d’écriture d’une chanson doit être une évidence, pas une routine. Un moment exceptionnel, pas l’usine …

Les meilleures musiques que j’ai écrites l’ont été parce qu’elles se sont imposées à moi : je n’avais pas d’autre choix que de les écrire, que de suivre jusqu’au bout le chemin qu’elles me montraient.

En ce moment, j’ai deux musiques “sur le feu”, que je n’arrive pas à terminer.

Vendredi soir, j’ai fait tourner l’une d’entre elles en boucle, espérant trouver la mélodie des couplets. J’ai juste pu m’amuser un peu à jouer de la guitare dessus, parce que je n’étais absolument pas dans la musique, je sentais que la musique ne viendrait pas. J’ai arrêté … tout en laissant le Mac allumé, juste pour avoir le plaisir de dire qu’on peut laisser un Mac allumé toute la journée et qu’il plante jamais …

Et … voilà.

Je ne sais toujours pas à qui Michael Jackson pensait quand il chantait “Will you be there” …

Pourquoi écrire une chanson ?

Posted in De la Musique en particulier Tagged: composition, musique


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kinishao 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte