Magazine Cuisine

Promenons-nous dans les bois...heu non, dans les vignes...

Par Claudeoliviermarti
Alors, elle ressemble à quoi cette nouvelle cuisine ? Je ne sais pas vraiment, j’ai un vague souvenir de mes visites dans mon nouvel appartement. Je suis pour l’instant un « sans cuisine fixe », pour une petite semaine. Du coup, point de nouvelle recette, mais plutôt quels mots consacrés à mon autre passion, le monde du vin.
Promenons-nous dans les bois...heu non, dans les vignes...Le fabuleux vignoble de Chamoson, petit village valaisans. Des vignes à flanc de coteau, qui profites des beaux jours automnaux.
Je me baladais dernièrement dans le vignoble de mes amis à Sierre, prenant quelques photos de ces superbes raisins dorés, piquant de temps en temps quels grains par ci par là pour goûter les différents cépages. Ce merveilleux Muscat, floral et parfumé à souhait, ou encore cette syrah aux petites baies, rouge intense. Ces vignes, ces ceps, ces raisins qui donneront ces vins parfumés et complexes.
C’est la période des vendanges, un moment rêvés pour vous parler un peu de mes choix, conseils ou visions du vin. Du vin oui, mais du vin suisse pour une fois !
Début d’automne rime avec chasse, civet de lièvre et autre filet de chevreuil. De merveilleuses occasions pour se faire plaisir en ouvrant une bonne bouteille. Dans mes choix favoris, la Syrah et le Cornalin ont une place de choix. Vins rouges puissants, aux notes poivrées, animales, ces vins rouges accompagnent à merveille les plats de gibiers, souvent « goûteux ». Le Valais produit de vraies merveilles dans ce domaine, essayez-les si vous le pouvez ! Petit conseil, ouvrez la bouteille quelques heures avant votre repas (cela dépend du vin). La décantation (vieux vin, transfert très lent et attentionné pour laisser le dépôt au fond de la bouteille) ou le carafage (aération d’un vin jeune, transfert rapide) n’est pas forcément nécessaire avec cette aération. Il vous suffit de laisser la bouteille ouverte chez vous (le top étant de l’ouvrir dans la cave (15-16°C) et de la prendre un peu avant consommation). On trouve d’autres Syrah (vins style Côtes du Rhône, des très bons produits chez Chapoutier par exemple). Les Shiraz australiennes sont un peu différentes, moins tanniques et plus épicées.
Promenons-nous dans les bois...heu non, dans les vignes...Ah la Malvoisie, un de mes cépages préférés! Regardez la couleur de ces raisins...ça laisse rêveur!

Nous avons plus tendance à boire des vins blancs légers et fruités (style Chardonnay, Johanisberg, ou Muscat) sur une terrasse par une belle soirée d’été. Vins qui sont un peu moins d’actualité par nos soirées plus fraiches et automnales. Par contre, c’est une belle opportunité pour sortir ces vins complexes et riches comme les vins flétris sur souche, « nos Sauternes » locaux. J’adore les vins de Sauternes, je trouve que parfois nos Ermitages et autres Malvoisies sont plus « fins » et moins « écœurants » avec beaucoup de guillemets. On en reprend facilement un verre ;-) Ces vins accompagnent à merveille le foie gras bien sûr, mais aussi un plateau de fromages (avec des fromages bleus, une pure merveille) ou encore des desserts fort en chocolat, noir de préférence. En effet, inutile de les associer avec des desserts très sucrés, le vin deviendrait « bien lourd ». Il existe aussi quelques vins rouges « sucrés », ressemblants un peu au Banyuls, qui se marient très bien avec les mêmes plats, mais qui auront en plus l’avantage de surprendre vos invités.
C’est aussi le temps des raclettes et autres fondues aux fromages. Certains les accompagnent avec un vin rouge style Pinot noir, je préfère personnellement les classiques blancs : Un très bon (et j’insiste sur très bon) Fendant, ou Humagne blanche (plus rare).
Promenons-nous dans les bois...heu non, dans les vignes...L'Humagne blanche, le « vin des accouchées », le vin bu par les femmes en couches pour les aider à se remettre sur pied. Pourquoi? Il contient 3x plus de fer que les autres raisins ;-)
Les vins comme l’Heida (Savagnin) vont à merveille avec des plats à base de volaille, sauce à la crème ou encore aux morilles, comme la fameuse association Vin jaune du Jura et poulet aux morilles. Des entrées à base de poissons ou quelques fruits de mer se marieraient aussi très bien à ces vins nobles.
Du vin avec une soupe ou un potage ? Beaucoup plus délicat…cela dépend un peu de sa composition. Une soupe de courge se suffit à elle-même, mais essayez peut être avec une Petite Arvine ou un Chardonnay…à voir !
Promenons-nous dans les bois...heu non, dans les vignes...Le pinot noir, roi de Bourgogne se plait aussi en Suisse. Il produit des vins harmonieux et équilibrés.
Vous l’aurez compris, ils y a autant de vins que de plats ou d’occasion de se faire plaisir. Et la meilleure association ? Certainement celles que vous avez découvertes au fil du temps. Un seul mot d’ordre : se faire plaisir, et surtout, ne rien regretter ! Sur ce, santé !
---------- Le coin photo----------
Lumière: Photo prise avec une lumière naturelle directe, d'ou des blancs parfois un peu "brûlés"
Objectif: Sigma 18-200, très partiques pour faire plusieurs cadrages. Photo en RAW 14bits, beaucoup plus maléables pour le traitement des images
Iso: 200 iso

Photos prises dans les vignes de la Colline de Daval, à Sierre et Chamoson.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Claudeoliviermarti 3208 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines