Magazine France

Sarkozy veut sauver les soldats Polanski et Proglio

Publié le 28 septembre 2009 par Olive

Bon, je voulais vous parler d'autre chose, mais l'actualité fait que je change de billet pour aujourd'hui pour réagir à un truc qui m'agace, c'est de voir Sarkozy et ses ministres réagir à l'arrestation du cinéaste Roman Polanski.
Sarko comme à son habitude veut sauver Polanski de l'extradiction qui lui pend au nez. Et le plus abérrant aujourd'hui c'est de voir les pleurnicheuses de ministres à la télé ou à la radio, défendre le cinéaste, on citera surtout Mitterrand et Kouchner.
Je comprends que Polanski est très bon cinéaste, mais s'il a fait cet acte qui lui est reproché, il doit payer comme nous tous y seront passé, je comprends pas qu'on le défende comme cela, seulement en Sarkozie, on a pas honte de défendre les riches et les politiques face à la justice même si les faits reprochés sont avérés.
Après recherche, Polanski aurait reconnu être coupable mais ayant vu que le juge n'acceptait pas la proposition faite à la famille, il décidait de fuir les USA pour ne pas être jugé, ça déjà c'est pas bien. Après on peut se demander pourquoi, seulement après 32 ans, on l'arrête. Mais il faut savoir, que les Etats Unis ont essayé plus de 10 fois de l'arrêter et ont échoué. Car, Polanski, en petit malin, lors de ses voyages, changait au dernier moment son déplacement, itinéraire et horaire, donc cela confirme que Roman, se sentait pas tranquille face à la justice.
En conclusion, pour cette actu, je trouve anormal que le gouvernement réagisse dans ce sens, mais que ne ferait pas Sarko pour défendre un ami.
Ce qui m'emmene à parler du second ami à Sarko, le patron de Véolia, Henri Proglio qui va pendre la tête d'EDF, ce qui terminera l'achévement de la privatisation d'EDF. Proglio ex de Rachida Dati et soutien discret de Sarko pour l'élection présidentielle.
Proglio, en temps que patron de Véolia, vient de connaître aussi sa première défaite, celle du transport ferroviaire fret, il vient de vendre sa branche à Euro-Tunnel et la SNCF.
Il comptait faire mieux que Fret SNCF, en faite il a fait choux blanc.
Ensuite son deuxième projet, toujours dans le ferroviaire, s'attaquer au TGV, tout allé pour le mieux, entente avec Air France pour faire du TGV privé, mais voilà, il y a de l'eau dans le gaz entre les deux entreprises, et toujours pas de contrat signé.
Véolia se tournerait vers Transdev propriété à 69% de la Caisse des Dépôts, public, donc on aurait une alliance privé-public, qui bien sûr basculera privé à un moment, tel est le voeux de Sarko.
Ce qui devient inquiétant, c'est la méthode de Sarkozy de recaser dans toutes les plus grandes entreprises de France tous ses proches:
-Stéphane Richard, l'actuel directeur de cabinet de la ministre de l'économie Christine Lagarde, va rejoindre l'équipe de direction générale du groupe France-Telecom et à cours terme remplacera Didier Lombard.
-François Pérol, ancien Secrétaire général adjoint de l'Elysée, a été placé à la tête du nouveau groupe bancaire Caisse d'Epargne et Banque Populaire.
-Xavier Musca, ancien directeur de cabinet de Sarko au ministère des finances, il a quitté la direction du Trésor et a récupéré le poste de Pérol à l'Elysée.
-Ramon Fernandez, conseiller économique de l'Elysée a récupéré la place de Musca à la direction du Trésor.
-Pierre Mariani, ancien ministre du budget a été nommé directeur exécutif de la banque Dexia en 2008.
-Laurent Solly, directeur adjoint de la campagne électorale de Sarko, a trouvé une place comme directeur générale à TF1 en juin 2007.
-Frédéric Péchenard, ami d'enfance de Sarko, a été nommé directeur de la police parisienne, quand Sarko était ministre de l'intérieur et ensuite a été promu directeur général de la police nationale en juin 2007.
-Bernard Squarcini, proche de Sarko, a été nommé en juin 2007, à la tête de la DST et un an plus tard patron de la Direction centrale du renseignement intérieur, DCRI.
-Daniel Canépa, ancien directeur de cabinet adjoint de Sarko au ministére de l'intérieur, a eu la place la plus convoité, celle de Préfet d'Ile-de-France.
-Thierry Herzog, l'avocat personnel de Sarko, avait été nommé membre de la commission léger, celle qui a préconisé la suppression du juge d'instruction.
Voilà quelques exemples de magouille, pour que Sarko via ses amis dirige les plus grands entreprises ou place de la France.
Allez françaises, français réveillez-vous !
UrPix.frUrPix.fr



Merci à Chimulus pour les dessins.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olive 331 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte