Magazine Chanson française

Le français ne se chante pas

Publié le 30 septembre 2009 par Kristff

arnaudfleurentdidier

► Arnaud Fleurent-Didier – France Culture

La langue française a toujours eu ce grand défaut d’une non-musicalité intrinsèque prenante, même énervante. Ne pouvoir apprécier les plus beaux textes chantés à leur propre valeur, quelle grande tragédie. En discorde et en âpreté, elle prend pourtant toute sa grandeur à n’être rythmée que par sa propre allure, sa propre mesure qu’elle nourrit à partir de tout mot.

Le français est une langue poétique. Elle recèle un pouvoir d’enchantement par l’écoulement de sa diction, à la fois cohésive et langoureuse, mais également une intransigeance marquée par une nécessité de diction cadencée. Le français est ainsi une langue de poète, de conteur, d’esthète. A contrario de son homologue plus populiste, pourtant natif des langues germaniques, le français laisse à l’anglais sa fluidité, sa malléabilité. Sa mise en bouche fluctuante également.

On ne chante pas en français. On susurre. On suggère. On interpelle. On tranche d’avec la mélodie. On lui impose son propre rythme, son propre tempo. Le français est un rebelle esthète. Il ne convient en rien, mais se pose en porte-à-faux, seul, à deux doigts de l’éclat, en véritable anarchiste. Comme Brel et Gainsbourg avant, Marchet et Tellier hier, Arnaud Fleurent-Didier aujourd’hui. Le français ne se chante pas. Il se vit.

“France Culture” disponible sur l’album La Reproduction
Sorti le 1er octobre 2009 sur La Musique du Film.
[site officiel] – [myspace] – [acheter l'album]


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kristff 14 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog