Magazine Maladies

USA: un laboratoire poursuivi pour vente d’antidépresseurs pour enfants

Publié le 30 septembre 2009 par Suzanneb

WASHINGTON – Le gouvernement américain a déposé une plainte le 25 février 2009 contre le laboratoire pharmaceutique Forest qui a selon lui mis en vente des anti-dépresseurs pour enfants, contre l’avis de l’autorité régulatrice, et a payé des pots-de-vins à des médecins pour les prescrire.

Selon le ministère américain de la Justice, la mise sur le marché de deux anti-dépresseurs, le Celexa et le Lexapro, à usage pédiatrique, a « causé des milliers de demandes de remboursements illicites » auxquelles le système de protection sociale a donné suite.

Il a précisé dans un communiqué qu’une étude avait montré que l’utilisation du Celexa pour les enfants « n’était pas plus efficace qu’un placebo » mais que « davantage de patients tentaient de se suicider ou avaient des pensées suicidaires sous Celexa que sous placebo« .

La Food and Drug administration (FDA), qui autorise ou non la mise sur le marché des médicaments aux Etats-Unis, avait du coup émis un avis défavorable à son utilisation pour les enfants.

Cette étude ajoutée à d’autres avait même amené la FDA à exiger de Forest qu’il fasse figurer un avertissement clair sur les boîtes de Celexa et de Lexapro.

Mais, selon le ministère, Forest a « fait la promotion de l’usage pédiatrique de ces médicaments« . Le laboratoire, par ailleurs, « a cherché à inciter les médecins à prescrire du Celexa et du Lexapro en les rémunérant par divers moyens« , comme des sorties et dîners dispendieux ou de l’argent liquide, a ajouté le ministère.

Celui-ci s’est appuyé sur deux plaintes en dénonciation, déposées par des particuliers comme l’autorise la loi sur les fausses demandes de remboursement.

« S’il est établi qu’une personne a déposé ou fait qu’un tiers a déposé de fausses demandes de remboursement aux Etats-Unis, le gouvernement peut récupérer le triple en dommages, ainsi que entre 5.500 et 11.000 dollars pour chaque demande illicite », a-t-il précisé.

Les dénonciateurs dans ce cas seront payés entre 15 et 25% du montant récupéré.

Un laboratoire poursuivi pour ventes d’antidépresseurs pour enfants (©AFP / 25 février 2009 23h27)

NewYork Times – 25 février 2009 - Drug Maker Is Accused of Fraud (en anglais) By BARRY MEIER and BENEDICT CAREY

Bonne idée ça ! les dénonciateurs payés pour leur courage.

En savoir plus…

Thyroid Drug Maker Forest Laboratories in Hot Water With Justice Department


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Suzanneb 1338 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines