Magazine Société

Le cas POLANSKI.

Publié le 01 octobre 2009 par Delavoge
Il y a 30 ans Roman POLANSKI a eu des relations sexuelles avec une mineure, faits qu’il aurait reconnu.
La victime a, depuis, retiré toute plainte.
Ces agissements, toutefois, ne seraient pas prescrits selon la législation en vigueur aux Etats-Unis.
De toutes façons, ce qui interpelle dans l’espèce, n’ est pas tant ce qui s’est passé il y a trente ans, mais ce qui se passe actuellement.
Roman POLANSKI a été interpellé en Suisse, et risque d’être extradé vers les Etats-Unis pour répondre de ces agissements.
Si effectivement il en est coupable, et les Etats-Unis étant un pays civilisé (réserve faite au sujet de la peine de mort, toujours d’actualité là-bas, mais que n’encourt pas Roman POLANSKI), il n’y a aucune raison que le cinéaste n’y soit pas jugé !
Un ancien ministre de la Culture français, ainsi que son successeur actuellement en poste, sont montés sur leurs grands chevaux pour crier au scandale, à l’unisson avec d’autres personnalités politiques ou du monde des arts. Certains ont même parlé d’acharnement, disant que la justice américaine poursuivait POLANSKI parce qu’il était un homme célèbre. Mais eux auraient-ils pris avec autant de véhémence la défense d’un citoyen ordinaire poursuivi pour les mêmes faits, qu’ils traiteraient certainement de pédophile ?
Plus généralement, un statut lié à la célébrité, à ses qualités d’artiste, permet-il de vivre au-dessus des lois ?
Pour les mêmes faits, un politique, un artiste, un patron, un sportif, un ouvrier, un chômeur ou un SDF, doivent encourir la même peine. Cela s’appelle la JUSTICE.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delavoge 49 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine