Magazine Environnement

L'écologie sauvera-t-elle l'Europe?

Publié le 02 octobre 2009 par Nemo
L'écologie sauvera-t-elle l'Europe?On peut dire que ça fanfaronne du côté de l'alliance Europe-Ecologie depuis leur résultat inespéré aux dernières élections européennes.
Sans qu'il soit besoin de faire quoique ce soit, il suffit de laisser le PS s'entredéchirer et le MoDem cumuler les erreurs de communication pour qu'ils soient érigés en principal opposant à la majorité actuelle. Sauf qu'il faut s'empresser d'éviter les jugements hâtifs.
S'agit-il d'un mouvement généralisé? Union Européenne et Ecologie riment-elles ensemble?
A en croire, le Daily Telegraph, c'est aussi le cas en Grande-Bretagne.
Il n'y a qu'un seul domaine dans lequel les électeurs britanniques ont confiance en l'UE - l'environnement.
(...) when it comes to the environment, nearly three times as many Britons say that the EU has had a good effect as disagree; only fighting terrorism runs it close. And it is the sole issue where opposition has not grown since the middle of the decade. It is also is one of the very few areas where Britons forget their hostility to Brussels regulations.
Traduction: Lorsqu'il s'agit d'environnement, près de trois britanniques disent que l'UE a un bon effet pour un mécontent; seul la lutte contre le terrorisme s'en approche. Et c'est le seul cas dans lequel l'opposition n'a pas augmenté depuis le milieu de la décennie. C'est aussi l'un des très rares domaines dans lequel les Britanniques oublient leur hostilité à la réglementation de Bruxelles.
They are not wrong. Ever since Britain joined Europe, Brussels has been the driving force in reducing pollution and protecting the environment. A stream of directives – backed up with prosecution when governments have failed to implement them – has cleaned our beaches and drinking water, reduced air pollution, protected wildlife areas and the countryside, and forced developers to assess major projects' environmental impact.
Traduction: Ils n'ont pas tort. Depuis que la Grande-Bretagne a rejoint l'Europe, Bruxelles a été le moteur dans la réduction de la pollution et la protection de l'environnement. Un flot de directives - supporté par les poursuites à l'encontre des gouvernements qui ne les ont pas transposés - a nettoyé nos plages et notre eau potable, réduit la pollution atmosphérique, protégé les milieux sauvages et la campagne, et forcé les constructeurs à évaluer l'impact sur l'environnement de leur principaux projets.
On peut tirer plusieurs enseignements de cette apparente confiance des électeurs en l'Europe quant à la protection de l'environnement:
  1. Il s'agit effectivement d'un domaine où l'harmonisation est plus ambitieuse que dans d'autres. La réglementation est concrète, visible et surtout efficace.
  2. Les électeurs constatent l'échec de l'Europe dans les autres domaines
  3. Si certains souhaitent plus d'harmonisation en réponse aux défaillances européennes, d'autres rejettent tout simplement l'idée d'une Europe politique et sociale. Malheureusement, Barroso ayant été reconduit à la tête de la Commission Européenne, seul véritable organe contrôlant la législation européenne*, il n'y a véritablement pas de quoi espérer que nous fassions un bon en avant salutaire au travers des instances traditionnelles communautaires. Effectivement, il y aurait fort à craindre que le maintien de l'inefficacité et de l'absence d'harmonisation intracommunautaire puisse réduire encore les ardeurs des plus fervents europhiles.
  4. Toute proportion gardée, les Verts ne représentant au total que 6,9% du Parlement Européen, et 8,38% du vote britannique. L'écologie n'est peut-être plus vu comme le monopole d'un parti.
Il y a de quoi rassurer les militants démocrates car je crois qu'avec Europe-Ecologie, le MoDem est certainement le parti politique le plus avancé sur les questions environnementales, et ce grâce notamment à la très reconnue Corinne Lepage, et aux transfuges des Verts comme Jean-Luc Bennhamias, Yann Wehrling ou Danièle Auffray.Le tout est de savoir le communiquer.
*En l'état actuel du droit applicable, c'est-à-dire avant le Traité de Lisbonne.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nemo 23 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte