Magazine Focus Emploi

Des internats reservés aux garçons irritent Valérie Pécresse

Publié le 02 octobre 2009 par Actualitté
Les filles ne comptent pas pour des billes vient de déclarer en substance la ministre de l'Enseignement supérieur, elle-même membre de la gent féminine. Et elle compte bien faire passer le message à Luc Chatel, qui lui ministérise l'Éducation nationale... Mais pourquoi cette rivalité garçons/filles est-elle relancée ?
Parce que tout simplement, les places en internat pour les lycées qui préparent à de grandes écoles favoriseraient les mâles, chose qui est « totalement inacceptable », a vrombi la ministre. Solution toute désignée : « Il faut construire des internats pour les filles dans les lycées. » Et hop, tout est merveilleux au pays de Candy...
Des internats reservés aux garçons irritent Valérie PécresseCar on n'en comptera pas à la ministre : « C'est un héritage du temps où les grandes écoles étaient l'apanage des garçons. De plus, comme ils sont mineurs, on ne peut mélanger filles et garçons dans les lycées. Mais il faut construire des internats pour les filles. » Et même, s'il le faut, elle serait prête à lancer une étude sur « les différences entre les sexes face aux concours », pour démontrer que la moindre réussite des filles aux entrées ne s'explique pas si simplement alors qu'elles ont globalement de meilleurs résultats durant la scolarité.
Et pour écarter tout risque, on nommerait un « jury paritaire ».
Si la ministre intervient dans le débat, c'est également suite à la revendication de l'association Ouvrons les portes! qui a déposé un recours à la HALDE, pour pointer du doigt la discrimination dont les filles de classes prépas feraient l'objet. Les deux tiers des places en internat seraient en effet réservées aux garçons, favorisant ainsi leur réussite aux concours, alors que l'entrée en grande école reste conditionnée à une sélection farouche.
« Le collectif Ouvrons les Portes a recensé dix-huit lycées français dotés de Classes Préparatoires aux Grandes Écoles (CPGE) dont les internats ne sont pas accessibles aux filles. Six d'entre eux ; dont le prestigieux lycée Henri IV ; se situent dans la seule ville de Paris. A contrario, le collectif recense trois lycées ; souvent dotés uniquement de classes de BCPST - dont les internats sont exclusivement réservés aux garçons. »

Les lycées dont les internats n'acceptent pas les filles :

1. Henri IV (Paris)
2. Stanislas (Paris)
3. Chaptal (Paris)
4. Dorian (Paris)
5. Janson de Sailly (Paris)
6. Jean-Baptiste Say (Paris)
7. Newton (Clichy La Garenne)
8. Passy Buzenval (Rueil Malmaison)
9. Corneille (Rouen)
10. Benjamin Franklin (Orléans)
11. Ozanam (Lille)
12. Turgot (Limoges)
13. Philippe de Girard (Avignon)
14. La Malgrange (Jarville)
15. Cézanne (Aix en Provence)
16. Gabriel Guist'hau (Nantes)
17. Ernest Renan (Saint Brieuc)
18. Watteau (Valenciennes)

Les lycées dont les internats n'acceptent pas les garçons :

1. Philippe Dessaignes (Blois)
2. George de la Tour (Metz)
3. Blaise Pascal (Clermont Ferrand)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Actualitté 3262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte