Magazine F1/moto

Massa conteste le titre d'Hamilton

Publié le 02 octobre 2009 par Jg56
Le pilote brésilien Felipe Massa a demandé l'invalidation du classement du Grand Prix de Singapour en 2008, dix jours après que Renault ait été condamné pour tricherie par la FIA (Fédération Internationale de l'Automobile), et estimé que ce "vol" a changé l'histoire du championnat des pilotes.
"Tout ce qui s'est passé relève du vol, bien que sur la course à proprement parler, il ne se soit rien passé. Le résultat reste donc le même. Ce n'est pas juste. Le vol a changé le cours du championnat et j'ai perdu le titre pour un point..." a contesté Massa mercredi.
Durant la course, Nelson Piquet Jr., pilote Renault, avait délibérément provoqué l'accident de sa monoplace, sur ordre de ses patrons, pour favoriser son équipier Alonso, qui avait remporté le Grand Prix, alors que Massa avait terminé 13è et Hamilton sur le podium. Le classement avait été chamboulé par l'arrivée de la voiture de sécurité. 
Trois Grands Prix plus tard, Massa avait finalement cédé pour un point - dans le dernier virage ! - le titre mondial au britannique Lewis Hamilton.
Sa réclamation, si elle était reçue par la FIA, entraînerait l'annulation du classement du Grand Prix de Singapour et le retrait des points de la course, notamment les six gagnés par Hamilton, 3è ce jour-là. Massa récupèrerait alors de justesse le titre de champion du monde des pilotes avec cinq points d'avance, sur tapis vert.
"J'ai vu en football un arbitre recevoir de l'argent pour changer le cours d'un match et tous les résultats susceptibles de l'être ont été invalidés. En Italie, la Juventus de Turin a été sanctionnée d'une rétrogradation pour cela, en 2006. Mais là, le Conseil Mondial de l'Autoa simplement renvoyé Briatore (le patron de Renault F1) chez lui.
Je n'arrive pas à le comprendre et je ne crois pas que cela soit juste."
a insisté le Brésilien.
Rappelons que le 21 septembre, l'ex-manageur de l'écurie française Flavio Briatore a été suspendu à vie par le Conseil Mondial de la FIA, et l'ingénieur en chef Pat Symonds a été suspendu pour cinq ans. L'écurie Renault, quant à elle, est menacée d'une exclusion définitive de la F1 si elle commet une nouvelle infraction grave dans les deux prochaines saisons.
Felipe Massa, victime en juillet d'un grave accident au GP de Hongrie, remontera dans le baquet d'une Ferrari dès la prochaine saison.

...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jg56 34 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines