Magazine

Massao une ile dans la ville

Publié le 03 octobre 2009 par Carmel

massao-002Après l’entrainement commando qu’on s’est avalé pour la Bordelaise, Krystel et moi, on s’est dit hier qu’on méritait bien une petite douceur. Qu’on avait besoin d’un soin, d’un hammam, d’un gommage, d’un massage. Vous êtes d’accord ? On est d’accord.

Alors ni une, ni deux !

On a fait fissa : direction Massao, une Ile dans la ville. 69, Rue Lagrange.

Alors, un conseil. N’hésitez pas (comme nous) à franchir le seuil, à suivre le panneau qui vous invite à longer et surtout à dépasser l’espace piscine…Ne vous attardez pas (comme nous) devant la baie vitrée à regarder les femmes enceintes iiiiinspirer et eeeexpirer dans l’eau. Continuez, encore un peu, et vous arriverez (comme nous) à bon port. Vous tomberez sur la douce et charmante Simonet qui vous invitera à vous changer dans des cabines. Proprettes. N’oubliez pas (comme Krystel) votre serviette ! Votre maillot de bain ! Ni votre paréo (comme Mel) ! Sinon vous irez nue au Hammam ! Oh la messieurs qui vous êtes égarés là en tapant « joggeuses nues » dans Google, on se calme. Simonet vous prêtera gentiment une serviette et vous fournira des claquettes jetables (toujours aussi top ces trucs là !). Et vous conduira au Hammam. Tout neuf. Un vrai Hammam traditionnel, oui. Mais tout petit. Bon. Présenté comme ayant six places. Mouais. Là ,je dis oui ,mais non ! Six places seulement en étant assises ,serrées comme dans le tramway aux heures de pointe et au risque et péril de celle qui sera près de l’endroit d’où s’échappe la vapeur …Non franchement , à 2 c’est mieux !

Et encore, faudra pas vouloir vous allonger entièrement, juste les jambes…

Mais de la jolie mosaïque partout, une vraie pièce en dur et pas une vulgaire cabine plastique (pouha !quelle horreur). Ambiance tradi., avec vapeur bienfaisante et senteurs d’eucalyptus décongestionnantes, donc.

Petit plus, original : la chromothérapie. De petites ampoules au plafond qui diffusent différentes couleurs. Ca change tout le temps. Le but ? Aucune idée. Mais c’est du plus bel effet à travers le rideau de vapeur.

Très vite, la chaleur humide nous enveloppe, nous nous sentons tout à fait détendues et à l’aise. On papote, on papote. Et puis l’air de rien, le temps passe. Il est l’heure de s’enduire de savon noir. Simonet nous demande de sortir. Euh là ça va pas être possible du tout. On est fort bien. Au chaud. Soit elle rentre nous savonner, la gentille Simonet, soit elle rentre. Elle refuse poliment, prétexte de ne pas avoir de maillot. Et propose qu’on se savonne seules. OK. Mais attention ,Mel ,on t’a dit PAS DANS LES YEUX le savon! Ecoute ,un peu !

Puis rebelote, la vapeur à fond. Le savon noir ramollit toutes les cellules mortes qui nous collent à la peau…Puis, douche et gommage. Minutieux. A deux gants (Et ouais ! Un dans chaque main! Elle est trop forte Simonet)…Ensuite re-douche: les cellules mortes ont définitivement rendues l’âme et s’en vont au fond du siphon (malgré la faiblesse du jet de la douche,à revoir ça…)

Le temps de se sécher, de boire un thé et de manger une datte. On passe vite fait devant la baie vitrée (en attente de rideau ! Un peu plus d’intimité dans cet espace eut été le bienvenue) et massage ! On avait prévu le classique. Simonet nous propose un massage traditionnel Banen, plus appuyé avec points de pression au sol sur futon. Un petit peu plus cher. On hésite,on bafouille,on sait plus ce qu’on veut !!! Elle choisit pour nous et nous offre le massage sur futon pour le prix du basique. Douce, pro et gentille. Et là : 20 mn de pure détente ! Juste ce qu’il faut de pressions sur nos muscles trop tendus. Du Mozart en fond sonore pour une fois qu’on n’a pas droit au bruit de la cascade ou au chant des baleines, merci ! Une pièce chauffée à point. Zénifiant.

Un seul regret : 20 mn ça passe trop vite ! Et un second regret, pour 20 minutes, on reste sur le ventre : le massage se concentre sur le dos. Mais le massage des trapèzes : le pied ! Et celui des jambes : un ravissement. La formule 30 ou 60 minutes inclue sans doute la face pile. Faudra y retourner pour en avoir le cœur net !

Vous l’avez compris, on vous recommande chaudement l’endroit. Hammam, chromothérapie et gommage : 38€. Modelage traditionnel Banen sur futon 20mn : 30 € www.massao.fr

Et puis vous l’avez également compris, cet article a été écrit à quatre mains, celles de Krystel et les miennes. Réservez lui un bon accueil et soyez fidèles, elle s’essayera bientôt seule.

massao-001

Facebook
Digg
Blogger Post

Sur le même thème:


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Ville sensuelle

    Ville sensuelle

    © Ferrier Productions Vue nocturne du futur pavillon de la France- Expo Shanghai 2010 La ville sensuelle Explorer de façon interdisciplinaire le paysage... Lire la suite

    Par  Nicole Guichard
    A CLASSER
  • Ville verte

    Ville verte

    La Floride aura sa ville verte : Un ancien footballeur américain lance la construction de Babcock Ranch City. Une cité écologique modèle. Lire la suite

    Par  Nicole Guichard
    A CLASSER
  • ma maison en ville

    maison ville

    je vois ceci tous les matins de ma cuisine, lorsque je regarde vers l'entrée. C'est sombre car il n'est que 6 heures du matin; autrement c'est très clair... et... Lire la suite

    Par  Modotcom
    A CLASSER
  • Ville sale

    Ville sale

    Marseille a du mal à se débarrasser de son étiquette de ville sale Malgré des efforts en matière de tri des déchets, une police de la propreté déployée depuis... Lire la suite

    Par  Nicole Guichard
    A CLASSER
  • Poèmes de Gillian Geneviève (Ile Maurice)

    Blessure Soufre pulpeux Sentier aléatoire De l’idée Fissure du temps Le vers Arraché au tout Césure du poète Ode au chaos Triste monde Que j’abhorre faussement... Lire la suite

    Par  Ananda
    PHOTOS, POÉSIE, TALENTS
  • Une ville un poème

    ville poème

    Pour Clermont-Ferrand Coupe brune au coeur pur Ton asphalte est sombre, ton ciel capricieux. Tes sous-sols grondent, noirs de cendres et d'histoire Tes fumées... Lire la suite

    Par  Lethee
    CULTURE, LIVRES
  • ASSOCLIC Ile de France 2009

    Après la réussite de l’appel à projets en 2008, Ateliers Sans Frontières lance le 23 mars l’édition 2009 d’ASSOCLIC Ile-de-France : toutes les associations d’Il... Lire la suite

    Par  Ressol
    SOCIÉTÉ, SOLIDARITÉ

A propos de l’auteur


Carmel 150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte