Magazine

Le bon plaisir

Publié le 27 septembre 2009 par Anaïs N.
LE BON PLAISIR LE BON PLAISIR de Françoise Giroud

Ironie du sort... alors que VGE alimente et fait bruisser tous les médias de chaque côté du Channel, au sujet de son livre à paraître "La Princesse et le Président" et que Le Figaro déplore que Françoise Giroud ne soit plus de ce monde pour éclairer notre lanterne avec un bon roman sur cette histoire supposée ou romancée, je viens de relire pour mon seul plaisir ce petit livre alerte et profond "Le Bon Plaisir".

Je l'avais déjà lu lors de sa parution en 1983 alors que nul n'avait entendu parler d'une certaine Mazarine Pingeot. Fallait il que Françoise Giroud soit audacieuse pour étaler en quelques chapîtres la vie intime et plus que privée de celui que la France venait d'élire Président de la République... Livre publié aux Editions Mazarine, cela va sans dire... Mais que sait-on vraiment des rapports de l'écrivain avec François Mitterand, séducteur intrépide... On peut encore extrapoler sur une autre romance supposée... Malicieuse Giroud...

C'est un livre court et incisif. C'est un livre qui rassasie l'appétit de son lecteur avec des phrases construites à coup de mots savoureux et croustillants. On est assis devant la scène et on imagine sans peine ce salon en pleine lumière où Castor déplore que son ancienne maîtresse se soit laisser aller à la mode des pantalons... Françoise Giroud a été script girl avant d'être femme de lettres et cela se ressent.

"Claire Després a vécu une histoire d'amour forte avec celui qui est devenu chef suprême du Gouvernement. Un soir, dans la rue, on lui dérobe son sac à main avec au fond, un portefeuille de maroquin rouge et dedans une lettre.... Une lettre conservée pour légitimer la filiation de son fils avec un grand homme, trop grand homme pour que ce lourd secret soit connu de tous. Il va falloir avertir celui qui l'écrite quelques années plutôt, avant que..."

Oui bien sûr cette histoire beaucoup la connaissent pour l'avoir vue sur grand écran, avec au sommet de l'affiche Deneuve et Trintignant. Pourtant, peu ont lu ce livre trépidant et insolent par son caractère grave sur la vie cachée de nos gouvernants et leurs petits arrangements avec la moralité imposée par leur pouvoir. Ne sont-ils pas des hommes, tout simplement ?

La presse française et la perfide Albion se gargarisent autour de la sortie d'un livre écrit par un ancien président. Quand bien même Valéry Giscard d'Estaing aurait eu une aventure galante avec la Princesse de Galles. Qu'est-ce que cela change ? A mes yeux, cela me le rend encore bien plus sympathique, tout simplement mortel et profondément humain.

Une occasion en cette rentrée littéraire de relire Giroud avant de partir à la découverte d'une autre histoire, celle d'une Princesse et d'un Président. Amour intemporel, universel, à prendre en ces temps de crise en comprimé vitaminé effervescent et sans modération. Cela ne peut que nous faire du bien!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Anaïs N. 10 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte