Magazine Société

tUtsi et hUtus dans une fable africaine pastiche de Jean de la Fontaine

Publié le 04 octobre 2009 par Xaviercaron

C’est un de ces mails que l’on reçoit, qui viennent d’un ami et que l’on ouvre rarement parce qu’on sent bien que ca va être une grosse connerie du style  photo de femme pesant 240 kilos chauve  avec trois seins et de l’eczema. La dernière fois qu’il m’avait envoyé un truc, l’ami en question, c’était une photo supposée prise dans le vol d’air France Rio Paris et qui s’était ensuite révélée être tirée d’une série américaine dont j’ai oublié le nom.

Le titre du mail était: Fable, or, si sans craindre celles d’Esope, je ne suis pas un spécialiste du genre, il se trouve que par  hasard, le matin même j’avais cherché, d’abord dans ma mémoire puis sur Google des fables de la fontaine pour un travail scolaire de mon fils. Je lu donc le mail . Je ri beaucoup. D’accord, j’entends déjà les bonnes gens crier : Machisme, anti-féminisme, horreur, comment peux on rire sur un génocide ? La si c’était sur les forums de libé ça dévierait sur la shoah… Je ne sais plus qui ( et suis trop fatigué pour chercher) , de mémoire je dirais Desproges, disait “on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui” : d’accord à 100 % . Je vous la livre, cette fable africaine.

Une fermière du Rwanda,
Qui était Hutu de surcroît,
Quitta sa case et sa smala
Pour le marché de Kampala.
Elle voulait honorer sa tribu
D’un beau chapon gras et dodu..

Mais elle était peu fortunée,
Et le marchand Tutsi, rusé,
Refusa de baisser le prix
Du chapon par elle choisi..

Me le donnerais-tu,
Dit la cliente Hutu,
Contre une gâterie
Sur ton beau bengali ?

A voir, dit le vendeur,
De cette gâterie quelle serait la valeur ?
Vaudrait-elle un chapon ?
Il m’en faudrait la preuve pour de bon.

Aussitôt la bougresse s’enfouit sous le boubou,
Et vite fait jaillir la sève du bambou.
J’ai gagné le chapon, s’exclame l’innocente,
La bouche encore pleine du produit de la vente.

Que nenni lui répond le volailler acerbe.
Tout comme la figure, le chapon tu as perdu,
Car comme le dit notre si beau proverbe :

“Turlute Hutu, chapon point-eu”.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Xaviercaron 24 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine