Magazine Société

Votation à la poste: année 0 de la démocratie participative en France

Publié le 04 octobre 2009 par Oldchaps

Plus de deux millions de participants ont voté lors d'un scrutin très bien structuré au sujet de l'évolution en cours du statut de la poste. Et la surprise est de taille! l'engouement des Français pour cette initiative qui a été très peu relayée dans les médias est incontestable. Le comité organisateur tiendra une conférence de presse aujourd'hui à 11h30.

La démocratie participe vient de trouver là sa première grande victoire, en dehors du cadre officiel et démocratique de la république.

Quel souffle nous avons là devant nous ! cette votation, dont le succès est une première, prend à revers la privatisation rampante de la Poste. Nicolas Galepides, élu syndical Sud-PTT et membre du conseil d'administration de La Poste a d'ores et déjà déclaré:

  • «Après cet exercice de démocratie participative et cet engouement, on va évidemment demander le gel du projet de transformation de La Poste en société anonyme, et l'ouverture d'un grand débat public sous une forme qui reste à déterminer mais qui devra rassembler toutes les parties prenantes»

La majorité n'a guère apprécié cette votation

Dans un premier temps, certains préfets ont tenté de faire capoter cette initiative sans pour autant enlever la crédibilité au processus. C'est un doux euphémisme de dire que la majorité n'a pas apprécié cet exercice. Frédéric Lefebvre a déclaré hier au sujet de cet exercice réussi de démocratie participative:

  • "C'est une vaste manipulation organisée par des associations ou partis de gauche qui veulent faire croire à un projet de privatisation de La Poste"

  • "Ceux qui, comme Didier Migaud font comme si La Poste pouvait, avec l'ouverture à la concurrence, débutée en 1999 sous Lionel Jospin, ne rien changer, ne disent pas la vérité", a répliqué le porte-parole de l'UMP.

Ces deux points sont importants à mon avis. En effet, dénoncer cette votation pour laquelle  deux millions de français, dont ils savaient dès le départ qu'elle était de nature participative, est non seulement une erreur politique mais également une erreur de communication. En effet 59 % des Français souhaitent à ce jour un référendum à ce sujet.

Le deuxième point, et sur celui-là Frédéric Lefebvre rejoint Estrosi consiste à renvoyer la balle dans le camp du PS. Argumenter de la sorte est en soi un aveu d'impuissance, qui plus est lorsque cette contre-argumentation a été démontée par Coulisses de Bruxelles proprement. Ce coup-ci, ce n'est pas de la manipulation, décidément chère à Frédéric Lefebvre, mais une contre-vérité.

Nous avons devant nos yeux l'avènement d'une nouvelle forme de démocratie

Ne nous y trompons pas: si les réactions de la majorité et de l'UMP ont été si véhémentes ce Week-end, c'est bien que quelque chose d'important vient de se passer. Après cette votation, le gouvernement ne peut plus dérouler son fer-à-repasser législatif concernant le statut de la poste. Cet OVNI participatif vient de faire plus de mal à la majorité en un week-end que toutes les tentatives de l'opposition depuis deux ans.

Les réactions de Michelle Alliot-Marie et de Frédéric Lefebvre, au sujet de cette nouvelle forme de démocratie, qui vient enfin de prendre corps, sont des réactions conservatrices qui n'étonneront personne. En effet, à défaut d'insulter l'avenir, on n'insulte pas ses concitoyens lorsqu'ils se sont exprimés de façon...citoyenne.

Cette votation, dont la participation a été exceptionnelle, est donc une réussite. C'est également une épine dans le pied du gouvernement à partir d'aujourd'hui et un contre-pouvoir performant à l'hyperprésidentialisme actuellement en vigueur. Il nous reste à voir si la démocratie participative va continuer à faire parler d'elle ou s'éteindre sous ses propres braises incandescentes.

C'est d'ailleurs très encourageant pour la vivacité de la démocratie de voir une telle initiative, plutôt que de voir des Irlandais se faire repasser le couvert au sujet d'un traité Européen sur lequel ils s'étaient déjà prononcés.


Votation à la poste: année 0 de la démocratie participative en France

 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Oldchaps 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine