Magazine En France

Le domaine de La Malmaison

Publié le 02 octobre 2009 par Lesbottieres
    C'est en 1799, trois ans après son mariage avec Bonaparte que Marie-Josèphe-Rose de Tascher de La Pagerie     plus connue sous le nom de Joséphine de Beauharnais acquiert le domaine de La Malmaison sur la commune de Rueil Malmaison. Combien de fois suis-je passé devant son château et son parc sans jamais y être entré ? Je décide de profiter de la journée du Patrimoine pour réparer cet "oubli".               Lorsque Joséphine épouse Bonaparte le 09 mars 1796, cela fait onze ans qu'elle est séparée de son premier mari Alexandre de Beauharnais dont elle eut deux enfants (1) Joséphine aime particulièrement ce domaine. Elle en assure la décoration des salons et salles ainsi que le développement et la culture des jardins. On peut dire qu'elle avait bon goût !         chambre de l'empereur     chambre de l'impératrice         Après son divorce d'avec l'Empereur en 1809, Joséphine demeurera dans le domaine jusqu'à sa mort. Elle y décède le 29 mai 1814 et lègue à son fils Eugène un parc de 726 ha (2)         Joséphine repose à l'intérieur de l'église St Pierre-St Paul de Rueil Malmaison, dans un tombeau en marbre de Carrare. Une cérémonie en sa mémoire est célébrée tous les ans, le 29 mai.        

(1)  Tous les monarques cités dans mon précédent billet sont des descendants directs de l'Impératrice Joséphine par son fils Eugène qui épousa Augusta-Amélie de Bavières.

(2) L'inventaire du domaine effectué après le décès de l'Impératrice mentionnait le contenu de la cave, riche de 13 000 bouteilles de grands crus.      Une exposition " le vin sous l'Empire " est en cours de préparation au château de la Malmaison.      J'irai peut-être y faire un tour...    

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lesbottieres 195 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines