Magazine Politique

Votation citoyenne de la Poste: j'ai tenu mon bureau!

Publié le 05 octobre 2009 par Chacalito
Votation citoyenne de la Poste: j'ai tenu mon bureau!


Samedi après-midi, 2 millions de personnes se sont déplacés dans des bureaux de vote plus ou moins sauvages pour s'opposer à la privatisation de la Poste. Suivant le mot d'ordre du parti, j'ai assumé mon rôle et ai accompagné quelques camarades à Lorient (Laurence, Jean-Paul et Yann pour ne pas les citer) pour tenir un bureau. Un résultat sans appel: notre bureau comptait à peine 10 "oui" sur plus de 700 bulletins.
Votation citoyenne de la Poste: j'ai tenu mon bureau! Ce score stalinien me fait surtout dire que le gouvernement joue avec le feu avec ses projets tous plus dogmatiques les uns que les autres! La vision économique de l'école de Chicago est périmée et la droite décomplexée n'a qu'à bien se tenir si elle souhaite appliquer cette méthode libérale pour résoudre les crises. Laissez croire aux gens que le gouvernement ne veut pas privatiser la Poste, c'est un mensonge de plus. Le gouvernement a commencé le mouvement thatcherien de privatisation: énergie, transport et bientôt Poste et Education Nationale.
Si le collectif n'a pas juger bon d'interroger les formations régionales, on notera que la présence de l'UDB sur le terrain s'est remarquée: les clichés de la presse le prouve. Ni autocollant, ni drapeau, mais un militantisme de terrain que personne ne met en doute! Bravo à Laurence Chevrel, conseillère municipale de Lorient qui a tenu son bureau, dehors dans le vent, de 10h à 15h30.
La Poste doit rester publique tant du point de vue du service, de l'emploi, mais aussi de l'aménagement du territoire. La Poste est primordiale, particulièrement en milieu rural.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chacalito 1101 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine