Magazine Poésie

Le lezard

Par Lucifiote111

Des coutures invisibles pour une veste réversible LE LEZARD

   Qu’il peut retourner souvent à volonté

   Et un lézard qui reste des heures invisibles

   A ‘comater’ les yeux mi-clos sans bouger.

   Costume sur mesure pour un fieffé rusé

   Qui va passer tout son temps à surveiller

   Tout ce qui se dit, se prépare ou se fait

   En quête pour lui d’une opportunité.

   Quasi muet, immobile et presque oublié

   Plongé dans le mutisme et la végétation

   Il peut pourtant se mettre vite à gigoter

   S’il se met à flairer une trop bonne occasion.

   Car le lézard est un opportuniste

   Qui n’a jamais vraiment bossé

   Rapport au caractère très fumiste

   Qui définit ce paresseux confirmé.

   Le gros branleur a choisi le discret

   Et s’épanouit sans heurt dans le bonheur

   A ne jamais s’user ni travailler

   Car ça peut être mauvais pour son cœur !

   Il sait disparaître et se faire oublier

   Les oreilles à l’affût le corps ‘fondu gommé’

 Près de toutes celles et ceux qui aiment blablater

   Et dont les langues ne peinent jamais à se délier.

   Un secret, un projet ou une bonne idée ?

 Alors presque aussitôt une tête intéressée

   Surgit l’œil vif et toute prête aux aguets

   Pour le bon plan qu’on vient à peine d’évoquer.

   Tu le vois à peine et tu ne l’entends pas

   Mais mesure tes propos car le lézard est là

   Et si tu n’y prends pas garde il va vite tenter

   De venir avec toi sans que tu aies le choix.

   Regarde autour de toi s’il s’est déjà planqué…

   Et tourne bien ta langue avant de raconter !



http://www.etoile-blog.com
http://www.annuaireblogs.org  

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lucifiote111 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines