Magazine Médias

Stargate Universe - Episode 1.03

Publié le 14 octobre 2009 par Speedu

.
Air 3/3
Saison 1, Episode 3 sur 20
Diffusion vo : SyFy – 9 octobre 2009
Un petit tour dans le désert pour prendre l’air.
La série continue à ne pas surprendre le moins du monde. Il faut trouver un moyen de rétablir la ventilation ? Surprise, ils y arrivent. Il faut le faire en moins de 12 heures ? Surprise, ils y arrivent pile poil à la super limite qu’on a quand même dépassé un peu pour faire peur au téléspectateur.
Sauf que bon, que Eli, le Channing Tatum du pauvre et le black, bah, ils pouvaient y rester sur la planète désertique que ça ne m’aurait pas bouleversé. En fait, l’énorme moment de l’épisode, c’est les trois rebelles qui plantent tout pour aller sur une planète plus accueillante. Yeah ! « Allez vous faire foutre les boulets, nous on va au paradis. » Et les boulets, ils sont jaloux alors le black en flingue un pour l’empécher de glandouiller au paradis. Enfin je suppose que c’est un paradis là où les deux ont fini. Avec végétation eau, climat tempéré, c’est l’extase par rapport au sable du désert qui fait bronzer.
L’épisode conte donc 42 minutes de marche dans le désert avec Eli qui fait son McKay (« j’ai soif » au lieu de « j’ai faim ») et le black qui fait la girouette en faisant le gros méchant, puis le soldat obéissant puis le super pote qui risque sa vie. Hum … Je suppose que le but du tout était de développer un poil les trois personnages là mais comment dire, … hum … c’est le désert de ce coté là.
Et il y a le tornade consciente. Là, il y avait un truc à faire peut-être. Mais non. On ne sait pas si c’est vraiment conscient, ni pourquoi ça boit l’eau, ni si ça prend la forme du prêtre ou si il est une hallucination, ni pourquoi ça décide d’indiquer où est le sable qu’il faut. Sûrement parce que ça a sondé l’esprit courageux et parfait du mec et que ça a décidé qu’il était digne de recevoir le bon sable. Une connerie dans le genre déjà vu dans les deux autres Stargate et de façon bien meilleure.
Pendant ce temps là, ceux sur le vaisseau bigophonent la terre. Madame sénateur pleure et rejette sa fille qui ne lui ressemble pas du coup et Lou Diamond Phillips vient foutre la merde dans un corps pas à lui, un peu façon camionette d’entreprise qui ne respecte pas le code de la route parce que le chauffeur en a rien à battre vu qu’il ne se prendra pas le PV et la perte de points. Là, c’est pareil, rien à battre que le corps claque, c’est pas le sien.
C’est inintéressant, chiant et en plus, c’est très mal géré les corps possédés niveau visuel.
Bref, 3/10
Episode sans intérêt, sans surprise, sans tension, sans rien hormis la minute des trois rebelles qui m’a bien fait plaisir. Et pendant ce temps là, Ming Na se fait l’intégrale des saisons de Urgences où elle n’était pas dedans pour faire la même chose que dans SGU : être une spectatrice privilégiée de l’enregistrement.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Speedu 360 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte