Magazine Culture

Quoi de neuf ?

Publié le 24 février 2009 par Smara
Beaucoup de choses, ou pas grand chose. C'est selon le point de vue de l'observateur. Si on pose la question telle quelle à Google, en limitant les réponses à 24 heures, on obtient déjà près de 10 000 résultats. Dans le Top Ten on trouve surtout des jeux vidéos. Au bureau, c'est  la nouvelle moto d'un collègue qui occupe le terrain. Personne ne la verra avant un mois pour cause de délai de livraison, mais on a eu la brochure et les commentaires. C'est comme pour l'auto, avec le Salon de Genève 2009 : il ouvrira ses portes la semaine prochaine mais on sait déjà ce qu'il y aura derrière. En autres vedettes, la nouvelle Rolls-Royce démocratique, à moins de 200 000 euros, l'Aston Martin Rapide, plus de 500 chevaux, l'Audi R8 V10, bridée à 320 km/h... j'en passe et des meilleures. C'est nouveau ? Oui, c'est nouveau. Mais ce qui le serait encore plus, ce serait qu'on arrête d'inventer chaque année de nouveaux objets inutiles qui ont pour seule vocation de démoder ceux de l'année précédente. Ce serait vraiment nouveau parce que ça fait rudement longtemps que ça dure. Vous en doutez ? Lisez donc ces quelques lignes : "Une nation (...) peu contente d'avoir satisfait ses besoins réels par un commerce étendu, s'occupe à en inventer de fictifs et de surnaturels : la satiété l'endort ; le changement lui devient nécessaire ; la langueur et l'ennui, bourreaux assidus de l'opulence, suivent les besoins satisfaits. Pour tirer les riches de cette léthargie, l'industrie est forcée d'imaginer à tout moment de nouvelles façons de sentir : les plaisirs se multiplient ; la nouveauté, la rareté ont seules le pouvoir de réveiller des êtres pour qui les plaisirs simples sont devenus insipides. Tout se change en fiction ; le luxe comme la féerie ne fait naître que des fantômes : des imaginations malades ne se soulagent que par des remèdes imaginaires. L'avidité, le désir d'acquérir des richesses, afin de les étaler et de les dissiper, sont les passions épidémiques : personne n'est content de ce qu'il a, chacun est envieux de ce que possèdent les autres ; personne ne peut-être heureux, à force de vouloir le paraître". Elles ont été écrites par le baron d'Holbach en 1773.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Si c'est là ton humeur...

    "...Tu es le Guérisseur et l'Assesseur et l'Enchanteur aux sources de l'esprit!... ... Tu peux te taire parmi nous, si c'est là ton humeur; ou décider encore qu... Lire la suite

    Par  Bonamangangu
    CULTURE
  • Etre une femme libérée, c'est pas si facile

    Après ce titre puisant dans le répertoire classique (bon, ok, Cookie Dingler, c'est plus festif que classique), vous vous doutez que l'on va parler de filles.... Lire la suite

    Par  Neault
    BD, CULTURE, LIVRES
  • «Vendredi, si ça me dit», c'est fini !

    C'est terminé pour le magazine culturel "Vendredi, si ça me dit", présenté par Christophe Hondelatte le vendredi à 18h50 sur France 2. Lire la suite

    Par  Lebuzzquotidien
    SOCIÉTÉ
  • C'est doux, c'est neuf, c'est 2009!

    Voici quelques photos de mes dernières randos dans la région (parc du pilat).J'en profite pour vous souhaiter une très belle année 2009, pleine de surprises et... Lire la suite

    Par  Suite972
    GRAPHISME, TALENTS
  • C'est lundi c'est pipeuleries

    Parce que le lundi ça me remonte le moral de lire des histoires de pipeules avant d'aller bosser... Donc j'imagine que peut-être vous aussi.. Regardé le début... Lire la suite

    Par  Emanu124
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • C'est chaud !!

    Hervé Morin congédie un géopoliticien suite à un article du Pointil y a 1 heure 26 minLePoint.fr LePoint.fr Le ministre français de de la Défense, Hervé Morin,... Lire la suite

    Par  Torapamavoa Torapamavoa Nicolas
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • C'est mardi c'est pipolerie...

    J'étais partie pour faire une note tout à fait différente quand Camille m'a bigorné via email et ma donné un scoop d'une telle importance que j'ai été obligée d... Lire la suite

    Par  Emanu124
    JOURNAL INTIME, TALENTS

A propos de l’auteur


Smara Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog