Magazine Santé

Rééducation de la déglutition : importance du suivi en orthophonie

Publié le 16 novembre 2009 par Estelle36
Dernière modification le 12-11-09

Dans un précédent article, Marie Lesage, orthophoniste, expliquait comment rééduquer la langue en s'appuyant sur la convivialité et le plaisir lié à l'oralité. Elle explique ici l'importance du suivi afin de consolider les résultats acquis lors des séances de rééducation de la déglutition.
Importance du suivi en orthophonie
L’évolution des progrès est estimée par l’orthophoniste à chaque séance à l’aide d’un questionnaire précis et systématique. Le caractère systématique de la démarche de rééducation est essentiel. Il doit permettre au patient, même jeune, d’anticiper ce qu’il va pouvoir faire, ce que l’orthophoniste attendra au prochain questionnaire. Ceci renforce l’apprentissage, le rend sûr: le patient peut intellectuellement vérifier que ce qu’il avait intuitivement senti, anticipé  « à force d’aller chez l’orthophoniste» est la bonne démarche qui doit être consolidée. Le caractère systématique et balisé du travail est un élément important qui permet de renforcer l'apprentissage.
Sans tarder, le patient réussit, il a des repères sûrs, il gagne confiance en ses capacités à s’inscrire dans le changement. Pour les plus jeunes, les parents sont ravis de voir réussir leur enfant sans qu’ils aient à s’en occuper directement, et voilà le patient et l’orthophoniste valorisés par un accès rapide à la réussite. La gourmandise a servi à ouvrir la porte de la bouche, et à y ranger la langue comme il faut, sans contrainte rébarbative.
Fin du traitement d'orthophonie
La durée du traitement et le temps consacré à ces rééducations de la langue sont bien inférieurs à ce que l’on pourrait imaginer : rarement plus de 10 séances, rééducation de l’articulation de la parole comprise. La rééducation de l’articulation coule de source quand la déglutition a été préalablement traitée grâce au levier thérapeutique de la gourmandise. Je n’aborde jamais l’articulation si la déglutition n’est pas normalisée. Très vite, j’instaure une démarche de surveillance des acquisitions de 15 jours en 15 jours, puis mensuelle, jusqu’à obtention de l’automatisation. Le patient se prend en charge, il devient autonome.
Bien sûr, à ce moment de la prise en charge, il est nécessaire de faire appel à la volonté, et à la faculté de « penser à le faire ». Mais ceci ne pose pas de difficulté si le patient, si jeune soit-il (6 ans pour les plus jeunes), a compris les enjeux liés à sa posture linguale.
Le plaisir, clé de la réussite en orthophonie
Comment procédons-nous, les adultes, pour témoigner de notre amitié et de notre bienveillance auprès d’autres adultes ? En les invitant à manger ! Alors, sans plus tarder, nous orthophonistes, invitons nos patients à prendre l’apéritif avec nous, la réussite sera au rendez-vous.
Dès lors que la gourmandise est associée à la démarche de rééducation, le patient est ravi de s’approprier les gestes qui le feront grandir. Il n’est pas besoin de s’occuper directement de la psychologie, elle découle de la rééducation (d’ailleurs, ce n’est pas le rôle de l'orthophoniste). L'approche que je propose facilite la rééducation, lui fait perdre son caractère rebutant : orthophoniste et patient se l’approprient grâce à la notion de plaisir.
Le plaisir n’est-il pas la première sensation recherchée dans l’oralité ?
Marie Lesage, orthophoniste

Sommaire des articles d'orthodontie fonctionnelle ou holistique

Réagir à cet article ou poser une question en rapport avec cet article :
cliquez sur ajouter un commentaire, ci-dessous

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par PierMiq
posté le 19 décembre à 20:40
Signaler un abus

Bonjour, un ami qui a eu un cancer de la gorge il y a huit ans et n'a plus de glande salivaire souffre depuis 1 ans d'infection pulmonaire grave à répétition, qui l'on amené à subir plusieurs interventions + trachéo assistance respiratoire et alimentation par perfusion pendant 3 mois. Aujourd'hui les infections sont maitrisées et la respiration redevient normale mais la déglutition est très problématique avec fausse route systématique des aliments. Je cherche donc pour cet ami en convalescence à Nyons (26) et en grande détresse des informations et contacts pour entreprendre une rééducation de la déglutition

A propos de l’auteur


Estelle36 1669 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine