Magazine Médias

FlashForward [1x 08]

Publié le 16 novembre 2009 par Lulla

dnes_season4_flash_simon_mi

Playing Cards With Coyote // 8 28o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_105667

   C'est la première fois qu'un épisode de FlashForward me déçoit. Je l'ai trouvé extrêmement bancal bien que je ne me sois pas ennuyé une seule seconde. D'abord, pardon mais j'ai du mal à prendre Dominic Monaghan au sérieux lorsqu'il joue un méchant. Avec sa petitesse et son nez atroce, il reste à mes yeux un gentil hobbit ou un sympathique rocker naufragé. Il faudra plus que sa voix profonde pour m'effrayer. La partie de cartes entre Simon et Simcoe qui rythme l'épisode n'était pas une grande idée, vraiment pas. Là encore, je me répéte : je ne me suis pas ennuyé une seule seconde mais je ne vois pas l'intérêt de ce jeu, à part peut-être prouver que Simcoe n'est pas un adversaire aussi faible qu'on pouvait le croire. Cela fait beaucoup de blabla pour pas grand chose. De plus, je doute que Simon respecte les termes du contrat. Il ne laissera jamais Simcoe dire ce qu'il sait sur le flashforward et qu'ils en sont en partie responsables. A partir de là, j'appelle ça du remplissage. Pas vous ? Dans le genre remplissage, le soutif et le string d'Olivia, on s'en tape ! On a bien compris que les flashforwards pouvaient ou pouvaient ne pas se réaliser, que tout ou presque était une question de choix et qu'Olivia voulait par dessus tout que son flash ne se réalise pas. Je ne vois pas l'intérêt d'insister lourdement là-dessus. Au fond, la mort de Al n'a quasiment rien changé aux comportements des uns et des autres. Ils sont juste un peu plus motivés à faire en sorte que leur futur change. J'attends maintenant patiemment que la fameuse Celia meurt. Histoire de montrer que les circonstances du futur peuvent changer mais que la finalité sera de toute façon la même. Je pense que c'est le Next Step. Autrement, je trouve quand même curieux que Al soit la première personne au monde à s'être suicidée pour prouver que son flash n'était pas exact. Mais disons que ça reste justifiable. Son cas est quand même à part. C'est un agent du FBI, il y a eu cette lettre, les médias qui ont rappliqué...

   La partie méga bancale de l'épisode concerne les recherches du FBI. Mark et ses acolytes ne voient pas plus loin que le bout de leur nez : Mark a tué un homme avec des étoiles tatouées sur le bras alors il a forcément tué l'agresseur de son flash et le meurtrier de Demetri. Et à aucun moment, vraiment aucun, ils n'émettent l'hypothèse qu'il pourrait y avoir d'autres hommes avec le même tatouage sur les bras. C'est pourtant la première chose à laquelle tous les téléspectateurs ont pensé (enfin je crois ?). Dès lors, la scène finale est plus ridicule qu'autre chose. Heureusement que l'ambiance et la réalisation sont extrêmement soignées et que l'histoire de la bague manquante vient d'ajouter au reste sinon, ça aurait été une arnaque pure et simple ! On n'en est pas loin quand même. Dans le même genre, le cliff' du précédent épisode est résolu d'une manière qui ne me plaît guère. Comme on pouvait s'y attendre, Tracy, la fille d'Aaron, a été considérée comme morte, même après un test ADN car c'est sa jambe morte qui a été testée. Elle est bien vivante et son retour introduit une sorte de conspiration liée à la guerre et à une entreprise portant le nom de Jericho ! Diantre, ça me fait penser à cette horrible série qui, Dieu merci, nous a quittés. Bref, cette intrigue ne m'inspire guère...

vlcsnap_109738


// Bilan // Premier raté pour FlashForward. Un épisode écrit avec les pieds, qui a tendance à faire ressortir les défauts de la série qui ne datent pas de cet épisode mais qui ne m'avaient pas vraiment frappés et dérangés jusqu'ici.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lulla 626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte