Magazine Beauté

Enfin une pilule contre le blanchiment des cheveux ?

Publié le 19 novembre 2009 par (dé)maquillages

http://3.bp.blogspot.com/_QCO8GJT6S-I/SwUxfnPFyHI/AAAAAAAABb8/LFVhg0nyJH8/s1600/3886467242_8bf433ef8d_o.jpg

Je n’ai pas encore de cheveux blancs. Je n’ai pas encore vécu ce moment traumatisant (paraît-il), où, devant le miroir, on isole LE premier cheveu blanc, celui qui indique clairement que l’on a entamé la pente descendante et que la vieillesse, c’est pour bientôt.


Bien sûr, nous ne sommes pas égaux devant la canitie (le nom scientifique de ce phénomène) : certains ont des cheveux blancs dès 20 ans, et d’autres bien plus tard. Mais on a (presque) tous une exigence en commun : LES MASQUER A TOUT PRIX !!! C’est pourquoi les gammes de coloration capillaire n’ont pas de quoi s’en faire, de cheveux blancs (ah ah). Bien que le marché soit assez mature car quasiment toutes les françaises se colorent les cheveux (et pas uniquement pour des raisons de grisonnement), leur avenir est assuré.


Quoique…  Je savais que la canitie est l’un des principaux axes de recherche du groupe L’Oréal (et je ne dévoile rien ici, je le savais bien avant ma mission chez eux). Je savais aussi qu’ils avançaient pas mal sur le sujet et que la pilule anti-cheveux-blancs ne serait bientôt plus du domaine de la science-fiction. Ce dont je ne me doutais pas en revanche, c’est que le n°1 mondial, avec tous ses moyens, allait peut-être se faire doubler par un challenger, un tout petit David contre Goliath, sur ce sujet ô combien stratégique. Ce petit chimiste impertinent, c’est le labo américain Lanelabs. Et son produit miracle anti-cheveux-blancs, ce sont les pilules Toki Color.


Le principe de Toki Color, c’est de stimuler les mélanocytes, ces cellules qui sont responsables de la coloration de notre peau (bronzage), mais aussi de celle de nos cheveux et qui, au niveau du cuir chevelu justement, se fatiguent assez vite et finissent par ne plus synthétiser de pigments colorés. D’où l’apparition de cheveux blancs.
La composition de Toki Color, c’est des vitamines A B C E, de l’acide folique, du calcium, du cuivre, du lycopène et un acide aminé mystérieux extrait d’une algue non moins énigmatique.
Ses revendications : avec 2 pilules par jour, vous retrouvez la chevelure de votre jeunesse, dans sa tonalité naturelle puisque Toki Color ne « maquille » pas la tige capillaire mais stimule vos PROPRES mélanocytes.


Lanelabs émet tout de même quelques réserves : ce complément alimentaire n’a pas d’effet miracle, il ne marche pas sur tout le monde (!!!), et il faut parfois attendre bien longtemps, vraiment longtemps, pour constater des résultats
(!!!)
Ah bon ? Zut, j’y avais cru un moment. Un labo de plus,
donc, qui annonce avoir trouvé le Saint Graal de la lutte contre les cheveux blancs, tout en précisant à demi-mot qu’il n’est en réalité pas encore vraiment au point.


Un soulagement pour L’Oréal... qui peut encore prétendre gagner la première vraie bataille de l’anti-canitie !


+ d'infos


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


(dé)maquillages 1516 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog