Magazine Ebusiness

Quand Google Earth est vecteur d’art et de patrimoine

Publié le 19 février 2009 par Vincent Vandevelde

La France est d’une richesse patrimoniale unique, certains craignent même que nous nous transformions en musée vivant, pourtant ce n’est pas un de nos établissements culturels qui vient de réaliser une première mondiale.

Non, c’est en Espagne et plus précisément à Madrid, qu’un musée projette littéralement ses œuvres majeures sur nos écrans d’ordinateur.

Le Musée du Prado en 3D sur Google Earth

Le Musée du Prado en 3D sur Google Earth

J’ai récemment mis à jour Google Earth, suite à l’annonce de la version 5.0, après une longue période sans avoir réutilisé ce logiciel.
Une fois installé, j’ai commencé une exploration du monde à la découverte des innovations de ce nouvel opus et, en survolant l’Espagne, un logo blanc a attiré mon attention.

Ce logo vous amène à Madrid, au Musée du Prado, où vous attend une modélisation 3D de cet établissement incontournable. Ce modèle 3D est déjà en lui-même une très belle initiative.
L’internaute utilise souvent Google Earth pour « visiter » le monde, découvrir une telle réalisation est toujours un plaisir qui, à mon humble avis, doit avoir des retombées très intéressantes pour le monument représenté.
Bien entendu, rien ne vaut une visite sur place mais, si je prends l’exemple de Nîmes, j’imagine que découvrir sur Google Earth les arènes et la Maison Carrée finit de vous convaincre de l’intérêt à venir visiter la petite Rome gardoise.

Même si nous sommes ici face à une bonne initiative, le Prado n’est pas le seul musée présent en 3D sur Google Earth. Je vous invite à aller voir Le Louvre où tout le quartier est modélisé.

Le Musée du Louvre en 3D sur Google Earth

Le Musée du Louvre en 3D sur Google Earth

Là où le Prado prend définitivement l’avantage, c’est au niveau du contenu. Si vous cliquez sur le modèle 3D une « bulle » Google Earth apparait et vous propose de découvrir 14 pièces maitresses :

  • The Crucifixion, Juan de Flandes
  • Gentleman with his Hand on his Breast, El Greco
  • The Family of Philip IV or Las Meninas, Velázquez
  • Jacob’s Dream, Ribera
  • The 3rd of May, Goya
  • The Annunciation, Fra Angelico
  • The Cardinal, Raphael
  • The Emperor Charles V at Mühlberg, Titian
  • The Immaculate Conception, Tiepolo
  • The Descent from the Cross, Rogier van der Weyden
  • The Garden of Earthly Delights, Hieronymous Bosch
  • The Three Graces, Rubens
  • Self-portrait, Dürer
  • Artemisia, Rembrandt
Les 14 pièces maîtresses du Prado disponibles sur Google Earth

Les 14 pièces maîtresses du Prado disponibles sur Google Earth

En soi, pousser une partie de son contenu sur un support numérique externalisé, et disponible par tous, est déjà remarquable pour un musée Européen, mais quand on atteint le niveau de qualité disponible ici nous nous retrouvons face à une première mondiale.
Mais avant de parler de cette qualité de reproduction, voyons comment sont présentées ces œuvres.

Fiche de détail du Cardinal par Raphael sur Google Earth

Fiche de détail du "Cardinal" par Raphael sur Google Earth

Si vous cliquez sur une des vignettes, vous affichez une nouvelle pop-up Google Earth avec les détails de votre choix.
Nom de l’oeuvre, auteur, technique, date, sujet, …, les principales informations « techniques » sont présentes et accompagnées d’un descriptif historique du tableau.

Cette présentation est efficace et peut suffire à un survol des éléments de la collection, mais je vous invite à cliquer sur le lien Browse this picture in ultra high resolution.

Le Cardinal par Raphaël (Musée du Prado) sur Google Earth

Le Cardinal par Raphaël (Musée du Prado) sur Google Earth

Une fois ce lien cliqué vous plongez dans la version 3D du Prado pour arriver dans une pièce bleu roi où vous attends l’œuvre en question.
Au premier regard, la reproduction apparaît très précise pour un support web, puis votre œil est attiré par une barre de zoom, vous  zoomez et là commence l’émerveillement.

Zoom sur lœil du Cardinal au sein de la reproduction présente dans Google Earth

Zoom sur l'œil du Cardinal au sein de la reproduction présente dans Google Earth

L’image vous voyez ci-dessus est issue de la même reproduction que l’illustration précédente, le niveau de zoom semble infini et les pixels introuvables.
Pour atteindre un tel niveau de performance, les tableaux ont été pris en photo (des centaines, voire des milliers pour certains) par petites zones afin d’obtenir une résolution totale de 14 000 millions de pixels…

Cette résolution hors normes permet de découvrir le moindre petit coup de pinceau et d’étudier certains détails jusqu’à présent inaccessibles même à l’œil nu au sein du musée.

Une vidéo est disponible sur le site du Musée du Prado afin de voir le making off de ces prises de vues, impressionnant et efficace.

—————————————–

On peut, bien entendu, débattre sur l’intérêt réel d’un tel déploiement de technologies. Cependant, le résultat est là, il n’existe qu’un seul musée européen sur Google Earth et c’est le Musée du Prado…

Il faudrait tout de même connaitre les termes du contrat passé avec Google pour savoir si ce n’est pas une alliance avec le diable que vient de passer le musée espagnol.

Tout partenariat entre un institutionnel et une grande entreprise privée représente des risques, cependant il faut mesurer le ratio entre ce que l’on donne et ce que l’on prend, ce que l’on perd et ce que l’on gagne.
Encore une fois, je ne connais pas les détails de la transaction, mais vu de l’extérieur le Prado semble avoir gagné énormément en terme d’image notamment auprès d’un public dont la consommation culturelle ne se porte pas, au premier abord, vers l’offre muséale.


© Vincent V. sur Web²-tourisme, 2009. | Lien permanent | 3 commentaires |


Tags:univers virtuels, internet, Web 2.0, interfaces riches

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vincent Vandevelde 51 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte