Magazine Histoire

Les maths françaises reçues cinq sur cinq

Par Guy Marion
Après le Brésil, la Russie, le Chili et l'Autriche, la cinquième unité mixte internationale de mathématiques vient d'ouvrir ses portes au Canada, à Vancouver. L'objectif de ces UMI : favoriser la mobilité des mathématiciens français à l'étranger et favoriser les coopérations internationales en la matière.

La réputation des mathématiques françaises, classées deuxièmes derrière les États-Unis et honorées par près d'un quart des médailles Fields, n'est plus à faire. Et alors que de nombreux chercheurs étrangers sont attirés vers les laboratoires de France, on remarque que les jeunes mathématiciens français sont moins enclins que leurs homologues à partir en postdoc à l'étranger. Que faire ? Pour pallier cette frilosité, le CNRS a construit un véritable réseau de coopérations internationales en mathématiques qui s'appuie sur des unités mixtes internationales (UMI), dont la dernière, celle de Vancouver, ouvre ses portes cette année.

L'article complet , publié par le journal du CNRS est ici

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Guy Marion 246 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog