Magazine Cinéma

"Hustle" ("La Cité des dangers") : polar déprimé

Par Vierasouto

Bien que ce soit un film mineur du réalisateur Robert Aldrich, il a un certain charme, celui des seventies, bien sûr, de Catherine Deneuve jouant en anglais et d'une mélancolie sous-jacente teintant le récit d'une certaine langueur, qui finira pourtant en retour par détourner l'attention de l'intrigue déjà chichement traitée.
Il y avait pourtant de quoi concocter un thriller sur mesure avec un début de film brillant : un car d'enfants est emmené à la plage en chantant, quand soudain, le cadavre d'une jeune noyée est ramené sur le rivage. L'instant d'après, la police a convoqué au commissariat les parents de la victime dans un brouhaha de commentaires sur le match du dimanche et de radios allumées diffusant la rencontre. Le lieutenant Phil Gaines les emmène à la morgue, le père, fou de douleur le frappe quand on lui présente le corps nu de sa fille morte mais...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vierasouto 1042 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines