Magazine Poésie

Un enfant précoce (René Guy Cadou)

Par Arbrealettres

Un enfant précoce (René Guy Cadou)

Une lampe naquit sous la mer
Un oiseau chanta
Alors dans un village reculé
Une petite fille se mit à écrire
Pour elle seule
Le plus beau poème
Elle n’avait pas appris l’orthographe
Elle dessinait dans le sable
Des locomotives
Et des wagons pleins de soleil
Elle affrontait les arbres gauchement
Avec des majuscules enlacées et des cœurs
Elle ne disait rien de l’amour
Pour ne pas mentir
Et quand le soir descendait en elle
Par ses joues
Elle appelait son chien doucement
Et disait
“Et maintenant cherche ta vie.”

(René Guy Cadou)


Illustration



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • L’esprit du feu (René-Guy Cadou)

    L’esprit (René-Guy Cadou)

    Feu Devant lequel je suis seul ce soir Avec mes mains et cette armure végétale Où se brise mon sang Profitons du moment Pour tout dire Steppe rouge beauté Lasso... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Automne (René Guy Cadou)

    Automne (René Cadou)

    Odeur des pluies de mon enfance Derniers soleils de la saison! A sept ans comme il faisait bon, Après d’ennuyeuses vacances, Se retrouver dans sa maison! Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Les amis d’enfance (René Guy Cadou)

    amis d’enfance (René Cadou)

    Je me souviens du grand cheval Qui promenait tête et crinière Comme une grappe de lumière Dans la nuit du pays natal. Qui me dira mon chien inquiet, Ses coups d... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Le Secret (René De Obaldia)

    Secret (René Obaldia)

    Sur le chemin près du bois J’ai trouvé tout un trésor Une coquille de noix Une sauterelle en or Un arc-en-ciel qu’était mort. A personne je n’ai rien dit Dans m... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Soleil ô (René Philoctète)

    Soleil (René Philoctète)

    soleil ô de quel côté tu es trois fois nous avons frappé à ta porte de quel côté tu es soleil ô nous sortons de très loin de quel côté tu es les enfants sont... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Brouillard (René Guy Cadou)

    Brouillard (René Cadou)

    Les filles de la pluie sont douces si je hèle A travers un brouillard infiniment glacé Leur corps qui se refuse et la noire dentelle Qui pend de leurs cheveux... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Anthologie permanente : Guy Chambelland

    Bretonne Maisons cornues talus à merles vaporeuse lumière ardoise et craie beauté je suis debout. Elle s’installe sur le lit très haut les genoux très en avant... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE

A propos de l’auteur


Arbrealettres 2788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine