Magazine France

Rapport Balladur : les propositions du comité

Publié le 05 novembre 2007 par Pierre

 

 A la demande du Président Nicolas Sarkozy, de Rachida Dati (qui vient de sortir un livre), de François Fillon et de Roger Karoutchi, Edouard Balladur a présidé un comité chargé de réfléchir et d’apporter des propositions pour moderniser le fonctionnement de la 5eme République.

Le rapport rédigé par ce comité, composé d’éminents spécialistes de droit public, a formulé  77 propositions de « réforme concernant la Constitution elle-même et les textes qui la précisent ».

Pour rappel, lors de sa campagne présidentielle, Nicolas Sarkozy s’était déclaré opposé à toute 6eme République et avait déclaré qu’il « défendrait la 5eme République ».

 Structuré en 3 parties, le rapport Balladur a pour objectif de « renforcer le Parlement », de « donner des droits nouveaux aux citoyens » et de « mieux contrôler l’exécutif ».

.

Renforcer le Parlement

 Le rapport préconise plus d’autonomie du Parlement par rapport au Gouvernement dans la fixation de l’ordre du jour, une augmentation du nombre de commissions permanentes, une limitation de l’usage de l’article 49.3 aux seules lois de finances et lois de financement de la sécurité sociale.

 Il propose également un système de crédit-temps pour limiter les tentatives d’obstruction de l’opposition (on se souvient des milliers d’amendements anti CPE). D’autres propositions sont assez spectaculaires : stricte limitation du cumul des mandats, autorisation nécessaire du Parlement pour toute intervention militaire (en Irak avec Bush ?) dépassant 3 mois… Enfin, certaines font sourire de ce qu’elles sont de la poudre aux yeux et notamment les pseudo-mesures pour renforcer l’opposition parlementaire.

.

Des droits nouveaux pour les citoyens

 La mesure phare est indéniablement l’introduction d’une part  de proportionnelle (20 à 30 sièges) dans l’élection des députés aux législatives.

A noter que le comité Balladur ne reprend pas l’idée chère à Ségolène Royal dans son Pacte Présidentiel du million de voix pour forcer le Parlement à examiner une proposition de loi. Bref, peu de choses de ce côté-ci…

.

Un meilleur contrôle de l’exécutif

 Là, on rentre dans des propositions qui ne manqueront pas d’agacer Nicolas Sarkozy (l’homme peut vite s’énerver, voyez l’interview sur CBS): encadrement de l’usage de l’article 16, contrôle des nominations du Président et limitation du droit de grâce, contrôle du budget de l’Elysée (la « Présidence ») par la Cour des Comptes, proposition effectivement d’actualité puisque que le salaire de Sarkozy aurait doublé et le budget de l’Elysée aurait triplé.

Il reprend en revanche un souhait du Président de pouvoir s’adresser directement au Parlement et propose qu’un mandat ministériel soit exclusif de tout mandat électif (sujet déjà traité sur ce blog).

Impressions

 La première est plutôt une mise en garde : il faudra que le Président Sarkozy fasse preuve de mesure au car il existe un risque réel de déséquilibre des institutions vers un régime présidentiel. Le rapport manque, sur ce point, d’un « mode d’emploi ». Prises individuellement, les propositions sont toutes intéressantes. Mais collectivement, elles peuvent être une arme redoutable.

Autre impression,  les mesures semblent tenir la route d’un point de vue théorique et aucune d’elle n’a l’air fantaisiste. On est loin du rapport Attali ou du Pacte Présidentiel de Ségolène Royal.

Malheureusement, on sait bien que le point faible des politiciens c’est la pratique qu’ils font de leur fonction et de leurs prérogatives. Ainsi, toute mesure, aussi bonne soit-elle, pourra toujours être contournée et c’est là la véritable limite de ce rapport et des 77 propositions: l’exploitation biaisée qui pourrait en être faite…

François


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • "Le rapport Balladur accroît la dérive des institutions"

    Pour François Bayrou, il faut « libérer le Parlement de sa dépendance à l'égard de l'exécutif, pour qu'il y ait... Lire la suite

    Par  Willy
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Comment interpréter le rapport Pisa 2006 ?

    Comment interpréter rapport Pisa 2006

    La nouvelle vient de tomber, relayée tambours battants sur le site du Monde. Depuis la précédente enquête en 2003, la France n'a pas amélioré ses performances... Lire la suite

    Par  Jarousseau
    CÔTÉ FEMMES, EDUCATION, ENFANTS, FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Rapport Beigbedere et autres brèves…

    Rapport Beigbedere autres brèves…

    Mardi, j’avais fait un papier un peu ironique sur le thème du « vive le dimanche travaillé »… rassurez ça arrive… au détour d’un énième rapport commandé au... Lire la suite

    Par  Marc Vasseur
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Amusons nous avec le rapport Attali

    Au moins il aura servi à quelque chose. Bien que je sois bien loin de la déprime, j’ai décidé de me taper tout le rapport Attali pour le plus grand plaisir des... Lire la suite

    Par  Nicolas J
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Si le rapport ATTALI m'était conté ...

    Imprudent, Nicolas SARKOZY, avait déclaré lors du lancement de la commission Attali qu'il mettrait en pratique 80% des propositions qui lui seront faites. Lire la suite

    Par  Dominique Lemoine
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Le rapport Attali enterré ?

    rapport Attali enterré

    L’autre jour, j’ai tenté de lancer chacun des blogueurs vigilants sur des thèmes du rapport Attali. O16o se penche aujourd’hui sur la recherche. C’est l’occasio... Lire la suite

    Par  Nicolas J
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Vive le volet "Taxis" du rapport Attali !

    Vive volet "Taxis" rapport Attali

    Ce qu’on ne souligne pas assez avec le Rapport à Attali, c’est qu’il est trop incomplet sur certains points. Je vais en souligner deux. Lire la suite

    Par  Nicolas J
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Pierre 381 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte