Magazine Info Locale

Propos du père François

Publié le 08 janvier 2010 par Maurice Puault

Salut

Romainville le 8 janvier 2010

Je reviens, pour me mettre en plume, sur un propos de Bruno Bellegarde (BB), commentant un de mes écrits du mois de Décembre.

BB dit : « on sent dans vos écrits (tu peux me tutoyer) concernant Philippe Guglielmi « une amertume comme si vous ressentiez de sa part une trahison ».

C’est exactement ça, BB, et cela découle d’abord du fait que je ne fais pas de la politique mais de la morale.

Qu’est-ce que le PS en effet pour moi ?

Je vous ai déjà dit , je crois, que les œuvres de Louis Guilloux ayant été rééditées dans la collection « Quarto » de Gallimard, je me suis mis à les relire.

J’ai reparcouru, en particulier, « la Maison du Peuple », puis le « Jeu de Patience ».

Faîtes-le, si vous aimez lire, et vous comprendrez ce qu’étaient les socialistes à l’origine.

C’étaient des gens d’origine modeste, idéalistes, utopistes parfois et généreux, mettant leurs actes en accord avec leurs paroles.

Relisez, par exemple, les pages sur l’édification d’une Bourse du Travail à Saint-Brieuc, ,ou sur l’accueil des réfugiés espagnols en cette même ville par ce qu’on appelait le « Secours rouge »

Comparez maintenant avec nos socialistes qui sont clairement des nantis ambitieux, avides de pouvoir et ne gardant de généreux que le vocabulaire..

Il y a déjà là de quoi s’énerver.

Quand, en plus, on n’a pas, comme moi, de plus cher désir que celui de bouter la maire Valls hors de Romainville et qu’on voit qu’elle ne reste en place que grâce au PS (même si pour BB, c’est bonnet blanc et blanc bonnet), l’énervement devient de la colère.

Quand on constate enfin que ce même PS en vient, par simple tactique, à voter tous les projets que la maire lui présente (dernière décision en date, la non représentation de l’opposition de Romainville à l’intercommunalité, mais il y en a bien d’autres, comme le règlement intérieur du conseil municipal), on enrage carrément.

Pourquoi alors alternativement espérer puis exécrer ?

Parce que le PS, avec le passé qu’il a, reste au bout du compte une formation respectable et dont on peut toujours penser qu’un jour,

, elle redressera la barre, et qu’il ne faut jamais cesser d’espérer et de croire en l’amélioration possible de son prochain, quitte à botter le train de ce prochain s’il se révèle indécrottable.

Je sais, BB, que je ne te convaincrai pas, mais sois tranquille, si le PS ne change pas de ligne de conduite, il n’aura pas de meilleur adversaire que moi, notamment à l’occasion des prochains scrutins.

Salut.

François Le Cornec


Bravo à Bartolone, qui relève, non sans pertinence, que le fait d’être à la fois trésorier d’un parti politique (l’UMP) et ministre du Budget pose problème..

Le président de notre Conseil Général serait plus convaincant s’il n’avait pas fait engager sa bourgeoise (c’est le mot) dans cette même assemblée et s’il ne dépensait pas des millions de notre argent à faire sa pub dans le journal du département.

(Copie-t-il sur le président du conseil général ? Maurice)

Si l’on veut monter en haut du mat….

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ <>

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Maurice Puault 742 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine