Magazine Politique

Carla Bruni vue par les Dominicains.

Publié le 13 janvier 2010 par Andre777

Ce matin, je trouve cet article sur le Listin Diario Dominicain.

De buena tinta - Con Carla Bruni callaron a todos Aquí nunca se ha entendido lo que es el indulto

 El dominicano no ha entendido ni va a entender que el indulto fue creado para beneficiar a culpables y no a inocentes. Que elimina pena, pero no libera culpabilidad.
De haberse aceptado la práctica y su fundamento, muchos ruidos se hubieran evitado. Como cuando fulana la del banco, o zutana la del éxtasis. La discusión iba a volver a sus buenas cuando soltaron a las francesitas de Santiago, pero no la dejaron remontar mucho vuelo. Un disparo fue suficiente.
Pusieron a Carla Bruni de por medio y los potenciales opinantes se guardaron sus censuras. El glamour de la primera dama gala impuso silencio.
Cualquier parecido con Guacanagarix es pura coincidencia. Sucede, sin embargo, que Bruni no es una buena madrina, pues fue en una época top model, y se sabe que las pasarelas tienen su verunte.
Y si hiciera falta, puede recordarse el escándalo del año antepasado, cuando lanzó un disco al mercado con letras muy significativas: "tú eres mi droga, más mortal que la heroína afgana, más peligroso que el polvo colombiano".
¿Era ficción?...
Avec une bonne encre - Avec Carla Bruni, tous ce sont tus. Ici personne n'a compris ce qu'est la grace. Le Dominicain n'a pas compris et ne va pas comprendre que la grace fut créee pour bénéficier aux coupables et pas aux inocents. Parce que elle élimine la peine mais pas la faute. Si sa pratique et son fondement avaient été acceptés, de nombreux bruits auraient pu être évités. Comme ce fut le cas pour untel de la banque ou un autre de l'extasie. La discussion était en train de revenir sur le bon chemin quand ils ont sorti les deux françaises de Santiago, mais ils ne les laissèrent pas faire de nombreux vols. Un seul coup fut suffisant. Il ont placé Carla Bruni au milieu et les forces bien pensantes ont gardé leur censure. Le glamour de la première dame de gala imposa le silence. Aucune ressemblance avec Guacanagarix ( rien à voir avec un de nos célèbres gaulois, c'est un cacique indien qui fit de nombreux cadeaux à Christophe Colon et qui l'aida à exterminer sa race.) ou alors c'est pure coincidance. Il apparait cependant que Bruni n'est pas une bonne maraine, même si elle fut un temps top model, et l'on sait que les passerelles ( entendre les estrades que traversent les top modèles pour présenter leur collections) ont leur mystère. Et s'il manquait quelque chose, il suffit de se rappeler le scandale d'il y a deux ans quand elle a lancé sur le marché un disque avec un texte très significatif: " tu es ma drogue, plus mortelle que l'héroïne afgane, plus dangereuse que la poudre colombienne". Etait-ce une fiction?.... J'avais été choqué et je m'étais fendu d'un billet sur le sujet quand les journaux français ont voulu faire de ces deux petites traficantes des victimes d'une justice mafieuse d'un pays sous développé et de Carla Bruni l'héroïne qui telle Cécilia avec les infirfières bulgares, les sauva de la mort. Nous avons là la réponse du berger à la bergère et la république Dominicaine est une vrai République avec un état de droit et une justice qui est au moins aussi respectable que la notre. Merci d'excuser ma traduction et éventuellement d'y apporter les corrections nécessaires. Pour les hispanisants, voici un autre article du même journal, lisez surtout les commentaires, ce n'est pas triste. http://www.diariolibre.com/noticias_det.php?id=229071 http://www.boosterblog.com

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Andre777 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog