Magazine Info Locale

Prix de l’électricité dans 10 ou 15 ans ?

Publié le 13 janvier 2010 par Scampion

Bien sûr, les gens ont commencé à isoler leur maison cet hiver parce qu’ils ont eu la révélation soudaine de leur mode de vie énergivore, … pas parce qu’ils ont eu un peu mal au portefeuille avec la montée du prix du pétrole. Ils ont décidé de mettre des panneaux solaires sur leur maison parce qu’ils trouvent ça très beau sur le toit (que c’est tellement écolo), et puis, l’obtention des subsides tels que l’investissement devient très rentable après quelques années…

Les promoteurs éoliens mettent des machines partout parce qu’elles vont jouer « un rôle important en matière de réduction des gaz à effet de serre »… ben oui ! et la marmotte elle emballe le chocolat !….

Vent de raison

« Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages » (La Fontaine)

Les femmes et les hommes de « Vent de Raison » sont des citoyens ordinaires, indépendants de tout parti politique et de tout pouvoir économique. Ce sont des bénévoles qui prennent sur leur temps libre pour tenter de s’opposer à la prolifération anarchique de l’éolien en Région wallonne. Assisté par des experts énergéticiens et climatologues, VentdeRaison est dirigé par un petit comité qui coordonne les activités externes et internes. Une cinquantaine de groupes locaux se battent sur le terrain afin de préserver leur patrimoine paysager et monumental, et sont secondés dans cette mission par les bénévoles de VentdeRaison. Leurs actions externe vise à sensibiliser les media et les responsables politiques wallons, quant à l’absence de planification et de cadre normatif, du manque de coordination avec le fédéral, et des manquements en matière de conception de la politique énergétique.

Prix de l’électricité dans 10 ou 15 ans ?
La presse a amplement commenté les dernières déclarations du président Obama en matière de renouvelables. Du coup, en pleine crise, les actions des photovoltaïques et de l’éolien ont fait des bonds énormes. Et pour cause : le plan extrêmement ambitieux de viser 20% de renouvelables en 2020 et 25% en 2025 a provoqué un essor spectaculaire aussi bien en photovoltaïque (l’allemand Q-Cells, l’U.S. MEMC Electronic Materials Inc, et le chinois China’s LDK Solar Co Ltd) que chez l’incontournable éolien danois Vestas. Pas pour autant chez les citoyens, qui ont d’autres problèmes de survie économique à régler, mais bien chez les capitalistes qui ont bien retenu l’énorme niveau de subsidiation qu’Obama leur promet.

Selon les déclarations d’un expert de son administration, le but premier serait d’ajouter, en trois ans, 20GW d’éolien et 4GW de géothermique et solaire afin de doubler la base de puissance renouvelable actuelle de 24GW. Remarquons que la quote-part de l’éolien dans le renouvelable se situerait alors aux environs de 40%.

Dans ce pays de la démesure, toute démesure paraît normale. C’est ainsi qu’une firme californienne a obtenu l’autorisation de développer, dans l’Oregon, le plus grand windfarm au monde avec 303 éoliennes de 3MW !

Mais attention, la Belgique va faire mieux !

Dans ce qui suit nous allons étudier les dernières déclarations du Ministre Magnette en matière de la quotité de renouvelable (13%) que la Belgique vise pour 2020 et de sa répartition. D’après les extrapolations du Bureau du Plan (Working Paper 21/08/08), il est vraisemblable que la quotité éolienne dans le renouvelable sera de 40%.

Les déclarations récentes du Président Obama ont dévoilé l’objectif en matière de renouvelables : « 10 percent of the country’s electricity from renewable sources by 2012 and 25 percent by 2025 ». Une interpolation linéaire permet de voir que cela nous donne, pour 2020, une quotité de renouvelable de 19,23%.

Voici donc quelques calculs élémentaires permettant d’évaluer le nombre d’éoliennes (2MW) à taux de charge 20% en 2020 ainsi que leur occupation spatiale.

Indicateur référence résultat :
1 Superficie USA Wikipedia 9 629 048 km2
2 Superficie BE Idem 30528 km2
3 Population USA Idem 302 074 000
4 Population BE Idem 10 584 534
5 Densité de population USA (3) : (1) 31,37h/km²
6 Densité de population BE (4) : (2) 346,72h/km²)
7 Consommation 2009 USA Stat USA 3816TWh/an
8 Consommation 2008 BE Stat Mineco BE 86TWh/an
9 Consommation USA 2020 Extrapolation 4489TWh/an
10 Consommation BE 2020 Rapport AMPERE 100TWh/an
11 Consommation/hab USA (7 ) : (3) 11,98 MWh/an
12 Consommation/hab BE (8) : (4) 8,10 MWh/an
13 Quotité de renouvelable USA interpolation déclaration Obama 19%
14 Quotité de renouvelable BE Paquet climat/énergie 13%
15 Renouvelable USA 2020 (13) x (9) 853TWh/an
16 Renouvelable BE 2020 (14) x (10) 13TWh/an
17 MWh on-shore USA 2020 0,5 x 0,4 x (15) 172,65TWh/an
18 MWh on-shore BE 2020 0,5 x 0,4 x (16) 2,6TWh/an
19 Eoliennes on-shore 2MW USA 2020 [1000 x (17)] :[8760 x 0,2] 98545
20 Eoliennes on-shore 2MW BE 2020 [1000 x (18)] :[8760 x 0,2] 1484
21 Occupation spatiale USA (19) : (1) 0,01023 éoliennes par km²
22 Occupation spatiale BE (20) : (2) 0,04861 éoliennes par km²
23 Rapport occupation BE/USA (22) : (21) 475%

Prix de l’électricité dans 10 ou 15 ans ?
Si la densité de la population belge est 11 fois celle des USA, la consommation électrique rapportée par habitant est de 50% moindre. Malgré cela, le tableau montre que le taux d’occupation spatiale des éoliennes belges on-shore en 2020 est de 475% plus élevé que celui des USA.

L’excellente fable de la Fontaine « la grenouille et le bœuf » est donc parfaitement d’application : un pays 315 fois plus petit s’imposerait un taux d’implantation éolien 4,75 fois aussi grand !

Mais vous me direz que c’est le prix à payer pour participer à la lutte contre le réchauffement climatique ? Faux ! Le système (éoliennes et centrales d’appoint indispensables pour fournir du courant quand il n’y a pas de vent) émet encore 80% du CO2 de ce que les centrales à gaz émettraient sans éoliennes ! Il ne faut donc pas confondre l’intérêt des éoliennes en matière de dépollution (négligeable) et de source d’énergie renouvelable (non négligeable).

Notre organisation plaide pour un moratoire de l’éolien wallon et préconise un glissement significatif vers le far-shore, qui est bien plus performant, minimise les nuisances, et ne pose aucun problème d’organisation spatiale ni de capacité pour satisfaire à nos obligations internationales.

Nous comptons donc sur la clairvoyance de nos hommes politiques pour revoir à la hausse la quotité du fédéral en far-shore. Ce faisant nous éviterons cette horrible « pollution visuelle » reconnue jusque dans la jurisprudence administrative, les nuisances multiples pour les citoyens (sonores, infrasonores, stroboscopiques), la dévaluation du patrimoine immobilier des riverains et l’illégalité flagrante qui caractérise la prolifération éolienne actuelle en Wallonie, qui ne respecte ni le Code Wallon de l’Aménagement du Territoire, ni la Convention Européenne du Paysage.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Scampion 12 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine