Magazine Culture

The Cure - "Underneath The Stars" (2008)

Publié le 14 janvier 2010 par Olivier Walmacq

Cure

Votre gentil Koamae vous l'a expliqué hier. Changement de line-up après l'album éponyme des Cure sorti en 2004. De ce fait, pour ce nouveau disque de 2008, nous retrouvons Robert Smith (voix, guitare), ainsi que ses acolytes Simon Gallup (basse), Porl Thompson (guitare) et Jason Cooper (batterie). Autant le dire tout de suite, ce qui est à ce jour le dernier album de Cure, est balaise. Oui, 4:13 Dream est un disque grandiose, mais tout de même pas un monument curesque. Voyez-vous, dans un monument curesque, on a aucune chanson regrettable. Dans 4:13 Dream, on a des morceaux regrettables: The Only One, Freakshow, ou encore This Here And Now With You.

Mais rassurez-vous, l'album n'est pas exempt de morceaux remarquables: Underneath The Stars, The Reasons Why, The Hungry Ghost, The Scream... Je vous ai donc choisi l'un de ces morceaux remarquables, le morceau d'ouverture. Le plus long du disque aussi. Underneath The Stars, sublime déflagration émotionelle de plus de six minutes. J'ai découvert ce morceau chez Zégut, un peu avant la sortie de l'album. C'est ce qui m'a poussé à l'acheter.

Oui ce titre est monstrueux, phénoménal, il fout littéralement les frissons à chaque écoute. Comment résister? En plus, cela va au-delà du remarquable. Underneath The Stars est un morceau plein d'espoir pour l'avenir de la formation. Une formation qui se fait vieille maintenant, qui sera sûrement amenée à disparaâtre dans une petite dizaine d'années. Mais tous les espoirs sont toujours en Cure. Regardez, comment après un plongeon dans la pop putassière, ils ont réussi à faire Disintegration! Regardez, comment après une chiasse sans nom, ils ont réussi à faire Bloodflowers! Nous ne sommes toujours pas à l'abri du coup d'éclat! Non, nous ne sommes toujours pas à l'abri d'un nouvel album dantesque, qui mettrait un brillantissime point final dans la carrière des Cure! Et ce morceau en est la preuve réelle, tout simplement.

Un morceau qui nous montre à quel point les Cure sont importants dans le monde de la pop, à quel point ils ont définitivement laissé leur empreinte dans le Hall Of Fame des monstres sacrés du rock, et à quel point ils restent pour toujours, un groupe monstrueusement sensationnel.

A suivre...?

NOTE: 120/20

Posté par koamae à 10:30


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Mateo: Underneath The Sky Chapter 3

    Mateo: Underneath Chapter

    [cliquez sur l'image pour télécharger/Click on the cover to download] Si vous ne connaissez pas encore Mateo, Mateo c’est ca !! ou encore ca (ma préférée )!! Lire la suite

    Par  Soulfoodb
    CULTURE, MUSIQUE
  • Stars 2.0: Alex Cornell

    Stars 2.0: Alex Cornell

    Lors de mes errances numériques, je suis tombée sur ce jeune homme Alex Cornell.Son truc: il arrive à transformer les « classiques » qu’il reprend en ballades... Lire la suite

    Par  Soulfoodb
    CULTURE, MUSIQUE
  • The Cure - 'Disintegration Deluxe Edition'

    Cure 'Disintegration Deluxe Edition'

    Je me souviens du jour où j'ai acheté 'Disintegration' en cassette : le jour de la fête du collège en 1989. L'année scolaire venait de se terminer, il faisait... Lire la suite

    Par  Themblueeyes
    CULTURE, MUSIQUE, POP/ROCK
  • Shimmering Stars

    Shimmering Stars

    On aurait pu croire au retour d’un groupe oublié des années 60… Celui que vous découvrez au détour d’un vieux vinyl déniché au grenier de vos parents. Lire la suite

    Par  Deliciouscopitone
    CULTURE, MUSIQUE
  • The Cure - 'Alternative Rarities 1988-1989'

    Cure 'Alternative Rarities 1988-1989'

    Dans le cadre de la sortie de 'Disintegration' Deluxe Edition , Cure a lancé un site incroyable remplis de sons, de photos, et de vidéos inédites. Lire la suite

    Par  Themblueeyes
    CULTURE, MUSIQUE, POP/ROCK
  • Rainbow #5-Difficult To Cure-1981

    Rainbow #5-Difficult Cure-1981

    Rainbow #5 : Ritchie Blackmore : guitare Don Airey : claviers Roger Glover : basse Joe Lynn Turner : chant Bob Rondinelli : batterie Graham Bonnet quitte Rainbo... Lire la suite

    Par  Numfar
    CULTURE, MUSIQUE, POP/ROCK
  • Codeine - Frigid Stars (1991)

    Codeine Frigid Stars (1991)

    Les journées sont bien longues, mais ce n'est pas une raison pour confier leur exécution à un seul guillotineur. Par exemple, on peut utiliser la musique comme... Lire la suite

    Par  Novland
    CULTURE, MUSIQUE

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines