Magazine Caricatures

Mon identité nationale...

Publié le 15 janvier 2010 par Dominik89
J'aurai pu vous parler du débat d'hier avec Eric Besson et Marine Le Pen et le pseudo-coup de Trafalgar de Vincent Peillon ou de ma façon de voir l'identité nationale à travers la laïcité, les services publics ou notre système de santé, mais j'ai découvert il y a peu une info qui menaçait directement mon identité nationale dans ce qu'elle a de plus pragmatique : ma carte d'identité.
Ce petit bout de papier plastifié qui indique à tous que vous êtes Français risque fort de m'être refusé lors de son prochain renouvellement. Pas que je refuse la nationalité qui est la mienne depuis ma naissance (et ça commence à faire un bail), mais parce que l'administration va très probablement me la refuser pour des raisons ubuesques. Tags : identité nationale, Eric Besson, Marine Le Pen, Vincent Peillon, ump, fn, ps, parti socialiste, débat, racisme, racistes, carte d'identité, né à l'étranger, Belgique, ministrèe des affaires étrangères à Nantes, lois racistes, Bruxelles, Belgique, sans papier, France, naturalisé, Portugal, Ubu, service militaire
Vous avez sans doute entendu parlé de ce militaire de carrière né à l'étranger à qui l'on dénie le fait d'être Français. Je suis en quelque sorte dans la même situation que lui. En effet, mes parents vivaient à Tourcoing dans le nord quand je suis né. Par un concours de circonstance, je suis né à Menin, riante cité flamande située de l'autre côté de la frontière belge. De ce fait, je dois prouver ma nationalité pour obtenir ma carte d'identité dorénavant. J'ai toujours vécu en France, fait mon service militaire dans ce pays, payé mes impôts et travaillé de même, mais peu importe. Bah, si mes deux parents sont nés en France, cela vaut pour une preuve. Manque de chance, ma mère est né en Allemagne car son père était soldat après la seconde guerre mondiale basé à Rottweill en Forêt Noire. Tout pourrait encore s'arranger si les deux parents de ma mère étaient nés en France, mais là encore, ça ne va pas. Ma grand-mère maternelle est née non loin de Bruxelles dans une ville rasée par la guerre. Il ne reste plus d'archives de l'état civil. Je n'ai donc aucun moyen de prouver formellement ma nationalité française. Curieusement, ma femme, dont les deux parents sont portugais de naissance n'a pas de souci. Non seulement, elle est née en France, mais en plus, ces parents peuvent brandir leurs papiers prouvant qu'ils se sont fait naturalisés. Je serai bien en peine de faire de même car, ni ma mère, ni moi n'avons jamais eu besoin de nous faire naturalisés. Nous étions Français depuis toujours. Cela allait de soi jusqu'alors, mais plus maintenant.
Comble de la situation kafkaïenne, je suis censé être enregistré au ministère des affaires étrangères à Nantes comme tous les Français nés à l'étranger. Seulement, quand je me suis renseigné, j'avais disparu de leurs fichiers. Eradiqué.
Je risque donc d'ici quelques années de me retrouver sans papier dans mon propre pays. J'imagine que je me tournerai vers mon pays de naissance pour en obtenir, mais cela me privera de fait du droit de vote en France (sauf pour les Européennes).
Donc pour moi, l'identité nationale, c'est aussi le droit de pouvoir rester Français quand on l'a toujours été sans avoir à passer à travers les mailles de lois de plus en plus racistes conçues pour exclure de plus en plus de monde.

Dominik

PS : si j'étais un "people", ma situation sera réglée très vite, mais je ne le suis pas.


Tags : identité nationale, Eric Besson, Marine Le Pen, Vincent Peillon, ump, fn, ps, parti socialiste, débat, racisme, racistes, carte d'identité, né à l'étranger, Belgique, ministrèe des affaires étrangères à Nantes, lois racistes, Bruxelles, Belgique, sans papier, France, naturalisé, Portugal, Ubu, service militaire

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dominik89 1652 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte