Magazine Asie

Rouler sur l’île en motorbike

Publié le 15 janvier 2010 par Bob37
Browse > Home / News, Thailande / Rouler sur l’île en motorbike

Rouler sur l’île en motorbike

motorbike.jpg

Je loue une moto,une 125 cc yamaha qu’on vient me porter directement au ressort pour 200 baths (6 $ US) par jours. Je la prends pour 2 jours pour aller voir ce qui se passe autour sans payer de taxi. On nous demande que notre numéro de passeport ce qui est rassurant. Jamais au grand jamais laisser son passeport, une photocopie fait l’affaire.

Je prends la moto qui a très peu d’essence et je me rends au guichet automatique le plus près.je suis rassurer l’argent fini par sortir, je dois quand même faire gaffe 5000 bath c’est pas la mère a boire. Il n’y pas de quoi faire survivre un village ou ouvrir une école.La conduite est inversée comme en Europe et la route est sinueuse, étroite et remplie de virage dans des pentes très abruptes.

Je mets du nam man (gazoline) 100 bath pour le plein et je suis repartie au ressort pour prendre mon appareil photo et quelques truc. Mon séjour au Laos me sert, car la conduite en moto en Asie, c’est on regarde partout, ne fais confiance a aucun conducteur et on fonce pour entrer sinon on reste sur le bord de la route. Après avoir roulé une demie-heure, l’on s’aperçoit que l’île est énorme et accidentée. Je vais vers la chute Khlong Phlu, la plus célèbre de l’île. On demande 200 baths pour la visiter vraiment pas chers, mais je reviendrai. Je croise ensuite un point de vue panoramique j’y arrête pour prendre quelques photos. On y voit des petites îles de son archipel.

img_9054.jpg

J’arrête un peu partout pour y prendre quelques photos. Il y a plein de ressort pour toutes les bourses, pas chère, fait de bambou et de broche au grand luxe 5 étoiles avec des mers intérieures, piscine et spa.Tout tourne autour du tourisme, c’est le moteur de l’île, qui ne cesse de se développer au grand désarroi de certains habitants.

Je visite un peu les treks avec des éléphants qui semblent intéressants ça reste lent et pas commode. Je me contente d’admirer un peu. Je vais dans de petites rues qui la plupart du temps mènent à des complexes hôteliers sans grand endroit pour relaxer sans consommer quelque chose. Je vais dans un village de pêcheur ou les produits de la mer sont à l’honneur. Il y a une vaste gamme de fruits de mer frais, des aquariums et des viviers, beaucoup de vêtements de surf, de plongée et des milliers de produits d’artisanat de toute sorte.Un peintre exécute en direct des peintures à une vitesse et une précision absolue. Les restaurants de fruit mer semble être dès plus satisfaisant. Je croise quelque enfant qui imite leur papa et tente de pêcher entre les troues du plancher du quaie. À Koh chang en premier lieu il faut aimer la plongée, être en famille, en amoureux ou vouloir la sainte paix au soleil. Pour les vagues est s’amuser dans la mer active koh samed l’île d’avant reste meilleur alternatif. Aller faire un tour bateau (600 baths) pour visiter les petites îles et les lagunes où l’on peut se loger pour une somme dérisoire est à ne pas manquer. Étant seul c’est agaçant de payer un bon prix pour partager ses découvertes avec des inconnus.

img_9041.jpg
img_9042.jpg
img_9043.jpg
img_9045.jpg
img_9046.jpg
img_9047.jpg
img_9048.jpg
img_9049.jpg
img_9050.jpg
img_9052.jpg
img_9053.jpg
img_9054.jpg
motorbike.jpg
road_hills_thailand.jpg
img_9058.jpg
img_9059.jpg
img_9060.jpg
img_9061.jpg
img_9063.jpg
img_9064.jpg
img_9066.jpg
img_9067.jpg
img_9070.jpg
img_9071.jpg
img_9072.jpg
img_9073.jpg
img_9074.jpg
img_9075.jpg
img_9076.jpg
img_9078.jpg
img_9079.jpg
img_9080.jpg
img_9081.jpg
img_9083.jpg
img_9084.jpg
img_9086.jpg
img_9087.jpg
img_9088.jpg
img_9089.jpg
img_9090.jpg
img_9091.jpg
img_9092.jpg
img_9093.jpg
img_9094.jpg
img_9096.jpg
img_9097.jpg
img_9098.jpg
img_9099.jpg
img_9100.jpg
img_9101.jpg
img_9102.jpg
123►

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bob37 2538 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines