Magazine Culture

Le drôle de noël de Scrooge - Charles Dickens

Publié le 16 janvier 2010 par La_liseuse

En ces temps de grands froids et de décors enneigés, Le drôle de Noël de Scrooge est la lecture idéale pour invoquer l’Esprit de Noël. Cette parution, éditée à l’occasion de la sortie de la dernière animation des Studios Disney (ambiance parfaitement rendue), est une version abrégée du roman de Charles Dickens, Un chant de Noël. Conte que les adultes savoureront peut-être plus que les enfants du fait des questions qu’ils soulèvent.


Le drôle de noël de Scrooge - Charles Dickens
Le livre de poche - Septembre 2009 - 160 pages 
Le drôle de noël de Scrooge - Charles Dickens


Il était une fois un misanthrope nommé Ebenezer Scrooge qui méprisait les fêtes, la compagnie des petites gens comme des mieux nantis. Avare de surcroît, il n’était pas homme à avoir la main sur le cœur et se complaisait dans son inébranlable égoïsme. Et ce n’est pas la mort de son associé, Jacob Marley, qui y changea quelque chose. Du moins jusqu’à cette veillée de Noël 1843 où son fantôme lui apparût pour le prévenir de la visite prochaine des trois esprits des Noëls passé, présent et futur. Commence alors pour Scrooge une longue nuit avec son cortège de souvenirs, d’émotions fortes, de vent de réflexions mais aussi de belles peurs bleues. Ces esprits arriveront-ils à le réconcilier avec la vie, à lui redonner un peu de son humanité perdue ?


arthur-rackham-copie-1.jpg
Conte moralisateur, fable ironique, Le drôle de Noël de Scrooge amène le lecteur vers un récit engagé comme seul Charles Dickens savait le faire. A l’instar de L’homme hanté, l’auteur renoue avec le fantastique pour dépeindre un tableau pas forcément attrayant de la société victorienne. Il dénonce les inégalités de ce XIXème siècle. Le réveillon pauvre mais empli d’amour de la famille Cratchit comme celui du neveu d’Ebenezer, débordant de victuailles, en sont de parfaits exemples.
Mais Londres en décembre, c’est aussi les chanteurs des rues, les batailles de boules de neige, les cheminées qui crépitent au cœur des foyers londoniens d’où s’échappent de bonnes odeurs festives. La magie de Noël opère grâce à la fine plume de charles dickens. A lire de préférence lors des longues soirées hivernales !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


La_liseuse 25 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine