Magazine Poésie

Inaltérable (Pierre Dhainaut)

Par Arbrealettres

Inaltérable (Pierre Dhainaut)


Inaltérable un rivage profond
sous la lame étoilée
un souffle au ras du sable
et nous lumière absente

un râle un coup de vent ciel immense
ébloui

dernier appel notre regard
vers cette cime foudroyée l’aube

une racine mise à nu
mains serrées dans l’amour

un oiseau l’aile trop pure
il criera sur la mer

(Pierre Dhainaut)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Pierre (Guillevic)

    Pierre (Guillevic)

    Pierre tombée du mur, Et tenue dans ma main, J’ai ta géométrie. Je peux la tendre ailleurs Et me loger dedans. Tu me donnes aussi Ta chaleur, ton grain, Ton... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Timidité (Pierre Reverdy)

    Timidité (Pierre Reverdy)

    Sur le palier, plus haut que les marches qu’il n’a pas su compter, il hésite et, plus heureux qu’après une grande victoire, il redescend sans avoir seulement... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Les Poètes (Pierre Reverdy)

    Poètes (Pierre Reverdy)

    Sa tête s’abritait craintivement sous l’abat-jour de la lampe. Il est vert et ses yeux sont rouges. Il y a un musicien qui ne bouge pas. Il dort; ses mains... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Etoile filante (Pierre Reverdy)

    Etoile filante (Pierre Reverdy)

    A la pointe où se balance un mouchoir blanc Au fond noir qui finit le monde Devant nos yeux un petit espace Tout ce qu’on ne voit pas Et qui passe Le soleil... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Soleil (Pierre Reverdy)

    Soleil (Pierre Reverdy)

    Quelqu’un vient de partir Dans la chambre Il reste un soupir La vie déserte La rue Et la fenêtre ouverte Un rayon de soleil Sur la pelouse verte (Pierre Reverdy) Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Air (Pierre Reverdy)

    (Pierre Reverdy)

    Oubli porte fermée Sur la terre inclinée Un arbre tremble Et seul Un oiseau chante Sur le toit Il n’y a plus de lumière Que le soleil Et les signes que font... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Pierre Morhange

    , né dans une famille juive en 1901 et mort en 1972, a été professeur de philosophie. Il fonde la revue Philosophies et milite au Parti communiste. Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE

A propos de l’auteur


Arbrealettres 2788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine