Magazine

Pyongyang ne sait pas où il a mal...

Publié le 17 janvier 2010 par Antoine Toin0u
Un titre pompeux mais vous allez comprendre pourquoi...
Voilà ce qu'on pouvait lire hier (16.01.10) sur KBS:
Il y a quatre mois, le gouvernement sud-coréen a proposé à la Corée du Nord une aide alimentaire de 10 000 tonnes de maïs. Mais ce n’est qu’hier que le Nord a accepté cette proposition. Le ministère sud-coréen de la Réunification a annoncé hier que le pays communiste l’en avait informé par le biais de la Croix-rouge.
Le ministère sud-coréen entamera donc bientôt les procédures nécessaires pour la livraison de cette aide en coopération avec les autorités concernées.
Le gouvernement de Séoul a proposé en octobre dernier par l’intermédiaire de la Croix-rouge sud-coréenne d’envoyer 10 000 tonnes de maïs, 20 tonnes de lait en poudre et des produits médicaux et pharmaceutiques, notamment pour les nouveau-nés, les enfants et les femmes enceintes.

Puis un peu plus tard dans la journée, on trouve:
La Corée du Nord a menacé la Corée du Sud de mesures de représailles pour ce qu’elle a appelé un « plan d’urgence » préparé par Séoul. Un plan qui a été évoqué par certains journaux sud-coréens. Dans un communiqué publié hier par le porte-parole de la Commission de la défense nationale, dont Kim Jong-il est le président, Pyongyang a dénoncé ce plan qui a été élaboré par le gouvernement sud-coréen pour faire face à un brusque changement qui surviendrait à la tête de la Corée du Nord. Un plan qu’il a qualifié de tentative pour renverser le régime nord-coréen.
Dans la foulée, la Commission nord-coréenne de la défense nationale a menacé de lancer une « guerre sainte » pour détruire les responsables sud-coréens qui ont élaboré ce plan, dont la présidence sud-coréenne, Cheongwadae, fait partie. Elle a aussi demandé de fermer immédiatement le ministère de la Réunification et le NIS, les services de renseignements du Sud et de punir les responsables impliqués dans le plan en question.
Le communiqué a aussi annoncé que si les autorités sud-coréennes ne s’excusaient pas, elles seront désormais exclues de toute négociation visant à garantir la paix et la sécurité dans la péninsule.

Et la réaction de la Corée-du-sud:
Séoul a décidé de réagir à ce communiqué de Pyongyang après avoir analysé avec prudence les intentions du pays communiste. Hier, après que le Nord ait divulgué ce communiqué, le ministère de la Réunification et les autres ministères concernés ont tenu une réunion d’urgence pour discuter des réactions à adopter. Ces discussions ont duré jusqu’à tard dans la nuit. Pour l’instant, Séoul a décidé d’observer une attitude de sang-froid et de prudence.

Hallucinant, non ?
bLoG: ackorea.blogspot.com bY R^, Béa & tOiN0U

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Antoine Toin0u 142 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte