Magazine Société

Lundi chez Sarkozy.

Publié le 18 janvier 2010 par Pensezbibi

Lundi chez Sarkozy.

1. Les membres du Club de la Boussole sont les premiers invités de la tranche matinale du lundi. Leur rôle ? Applaudir Chouchou lorsqu’il déclare : « La récession sera terminée en 2010 » ou encore approuver l’édito du Figaro qui conseille : « Il faut épuiser les syndicats en multipliant les fronts ». Le Club de la Boussole est un club créé par Eric Woerth en 2002. Il regroupe 41 députés fidèles à Chirac puis fidèles à De Villepin et – aujourd’hui – fidèles à Chouchou. Depuis le printemps 2004, François Cornut-Gentille, député de Haute-Marne, en assure la présidence. Les autres députés, braves inconnus, espèrent suivre le chemin des Anciens adhérents (Xavier Bertrand, Donnedieu de Vabres) en courant  après la Gloire d’une nomination.

2. Après cette première réception, Chouchou reçoit sa Garde rapprochée, incontournable. Ces Grands Serviteurs du Capital sont le noyau dur, jamais élu, toujours nommé par le Roitelet : Raymond Soubie, Guaino, Jean-David Levitte, Claude Guéant. Catherine Pegard devrait émigrer chez Proglio à EDF et Brice Hortefeux devrait se joindre au quatuor.

3. Après les affaires sérieuses du G5, Chouchou souffle un peu en se détendant avec les ministres en exercice (Brice, Eric Woerth, Luc Chatel, François Fillon, Christine Lagarde).

4.  Chouchou reçoit ensuite l’équipe dirigeante de l’UMP ( le débonnaire Xavier Bertrand en tête – voir portrait-BiBi - et certains parlementaires).

4. Le tour de chauffe du lundi ne s’achève qu’avec le Quatuor du Parlement : les deux présidents de l’Assemblée et du Sénat (Bernard Accoyer et Gérard Larcher), Jean-François Copé et Gérard Longuet.

5. On notera encore les promotions de certains Courtisans : Hervé Gaymard, Olivier Biancarelli, des parlementaires en mission comme Yves Jégo (revenu en grâce) et David Douillet. Par contre, Gregoire Verdeaux a reculé dans le Hit-Parade. BiBi se demande bien pourquoi.

6. Le mardi matin est moins chargé. Il commence par un petit déjeuner servi quand-même à 24 convives. Pour rompre la monotonie, on a mis en place 4 ou 5 déjeuners thématiques ou encore – lorsque la reprise en main s’avère nécessaire – des déjeuners en tête à tête. Enfin, une fois tous les trois mois, 450 parlementaires UMP sont conviés à la Salle des Fêtes de l’Elysée. BiBi ne saurait dire si à l’entracte, Carla vient pousser la chansonnette avec ses amis : Sylvie Vartan, Barbelivien, Julien, Louis Bertignac… Le conseiller Com de Carlita, Gregoire Verdeaux, n’a pas daigné lui donner le programme des Mardis de l’Elysée.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pensezbibi 210 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine