Magazine High tech

La presse traditionnelle n’aime-t-elle pas Google et le Nexus One ?

Publié le 18 janvier 2010 par T509

google

Il est assez intéressant de lire la presse traditionnelle qui écrit à propos du Nexus One et de Google. Tous tirent à boulets rouges et annoncent un flop des ventes de l’appareil. Prenons un peu de recul…

Des journaux aussi sérieux que Les Échos reprennent des chiffres de ventes de 20.000 unités et concluent rapidement à la déception. Hors, sauf erreur de ma part, Google n’a fait aucun communiqué sur les ventes. Il s’agit d’estimations d’observateurs donc de rumeurs…

Il est ensuite dit que ce téléphone n’est pas révolutionnaire et n’est pas un iPhone killer. Ceux qui ont suivi la conférence de presse, auront noté qu’il n’a pas été présenté comme tel. Il a été présenté comme une alternative crédible à l’iPhone. La force d’Apple est la force de frappe marketing, le matraquage nous devrions dire. Google reste plus en retrait mais avance doucement mais sûrement. Il ne faut pas s’attendre à trouver demain 10 iPhones par poubelle pour être remplacés par un Nexus One. Il ne faut pas oublier que selon Orange France, pour Noël, 77% des smartphones vendus étaient des iPhones. Pour réussir une bien meilleure percée, le téléphone aurait dû être disponible fin novembre. Cela a été le cas du Motorola Droid aux USA.

Il est aussi relaté que le téléphone a des soucis techniques avec la 3G. Ce n’est pas sans rappeler cet iPhone de première génération qui, avec le réseau SFR, jusqu’en Novembre 2007, ne pouvait pas recevoir d’appels dans les zones couvertes avec des cellules GSM Nokia. Le constructeur (Nokia) a dû faire une mise à jour logicielle des cellules pour corriger le problème. Dans le cas du Nexus One, les soucis apparaissent avec le réseau T-Mobile aux USA uniquement, qui utilise une variante particulière du réseau UMTS : l’UMTS-AWS non disponible en Europe. Depuis les quelques jours que j’ai le téléphone en main, aucun souci de 3G. Dénoncer le téléphone manque de fondement.

Le mode de vente est également décrié puisqu’il ne passe que par le site web de Google. Via ce site web, il est également possible de souscrite un abonnement ou de bénéficier d’offres de renouvellement. C’est probablement la principale faiblesse du fait de la non disponibilité dans les réseaux de distribution classiques. Hors ces réseaux ont une forte emprise sur les clients. Un utilisateur aura beaucoup plus de chances de choisir un téléphone s’il est proposé directement par son opérateur. D’un autre côté, cela permet de maîtriser les coûts logistiques : 1 seul entrepôt, 1 seule entreprise qui distribue. Il faudra voir si ce modèle est conservé lors de son arrivée en France. Avec des visuels prêts, Vodafone pourrait le distribuer directement en boutique.

Pour utiliser le téléphone depuis quelques jours, je le trouve plus rapide, plus sympa que l’iPhone 3G avec lequel il cohabite.

Prenons un peu de recul.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


T509 959 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines