Magazine Poésie

Appel à poème pour HAÏTI, par Dana SHISMANIAN, suite à l'appel de K.TORABULLY.

Par Ananda
Les initiatives poétiques en faveur du peuple haïtien se multiplient, tant mieux !   Nous vous proposons par le présent message une collecte de poèmes voués à constituer un "volume" virtuel, consultable sur le net, et qui serait téléchargeable contre cost, les bénéfices étant collectés par une oeuvre humanitaire agissant sur place en Haïti et digne de confiance.   Les précisions - le site d'hébergement, l'association partenaire, les modalités de diffusion - viendront sous peu. Mais l'appel à poèmes est lancé !   Pour celles et ceux que le coeur et l'inspiration impulsionnent, n'hésitez donc pas à nous adresser vos contributions poétiques, par email, à Khal Torabully (en copie) ou à moi-même (Dana Shishmanian).

Contacts :khal.torabully@googlemail.com et               dshisma@wanadoo.fr

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Dana SHISHMANIAN (Roumanie)

    Mercredi entre deux peurs   L’attirance de l’angoisse vient sans doute de ce qu’il est plus rassurant de se rétrécir que de s’exposer au large la peur protège d... Lire la suite

    Par  Ananda
    PHOTOS, POÉSIE, TALENTS
  • Anderson DOVILAS (Haïti).

    Anderson Dovilas, Poète haïtien et étudiant en Psychologie et en Linguistique. Auteur chez le Chasseur Abstrait (Éditeur en France) et Lagomatik (au Canada). Lire la suite

    Par  Ananda
    PHOTOS, POÉSIE, TALENTS
  • Lecture de Dana SHISHMANIAN.

    A bout de souffle.   Lointitude, de Patricia Laranco (La Jointée Editeur, 2009, collection Les œuvres jointes, n° 7, préface de Jean-Pierre Desthuilliers)   Lir... Lire la suite

    Par  Ananda
    PHOTOS, POÉSIE, TALENTS
  • Lecture : Dana SHISHMANIAN.

    Dana SHISHMANIAN : " EXERCICES DE RESURRECTION ", Editions Hélices - Collection "Poètes Ensemble !", 2008.     Ce mince recueil de 40 pages regroupe des poèmes... Lire la suite

    Par  Ananda
    PHOTOS, POÉSIE, TALENTS
  • Message de Dana SHISHMANIAN.

    Chères amies, chers amis,   Je ne fais jamais ma promotion mais cette fois c'est une exception, car cela me fais vraiement plaisir de vous retransmettre... Lire la suite

    Par  Ananda
    PHOTOS, POÉSIE, TALENTS
  • Publication de Dana SHISHMANIAN en revue.

    Cliquez sur ce lien, il vous permettra de découvrir quelques textes de mon amie Dana SHISHMANIAN dans la revue Le Manoir des Poètes :... Lire la suite

    Par  Ananda
    PHOTOS, POÉSIE, TALENTS
  • Appel

    Comment cela est-il possible ?PS : désolé pour la qualité, mais c'est important... Lire la suite

    Par  Samuelaubert
    CULTURE, MUSIQUE

LES COMMENTAIRES (1)

Par  Edpoete
posté le 07 octobre à 17:33
Signaler un abus

Edner Saint-amour edpoete@yahoo.ca Objet : Nouveau Monde

NOUVEAU MONDE

Ah! Un jour l’humanité sera

Un grand havre de solidarité

Quand la vue de l’œil cesse ses ébats

Et le cœur parle de la fraternité

Ah! L’humanité se construira

Sur une véritable fraternité

Quand l’œil se tait sur tout ce qu’il voit

Et le cœur parle de solidarité

Homme cessera à jamais de voir le monde

Par les couleurs qui stimulent la pupille

Son cœur parlera d’amour en haute onde

Aux radiations de l’étoile qui scintille

Quand l’œil jusqu’à la silhouette inconnue

Cesse de voir le monde par le regard de la vue

Homme marchera dans la voie du bonheur

Ensourçée de doux élans du cœur

Alors émergera un nouveau monde

Où l’amour sera toujours en onde

L’ère d’une nouvelle humanité

Qui reposera sur la fraternité

Alors émergera un nouveau monde

Où l’amour sera toujours en onde

L’ère d’une nouvelle humanité

Qui se bâtira sur la solidarité

Alors émergera un nouveau monde

Où l’amour sera toujours en onde

L’ère d’une nouvelle humanité

Qui se construira sur une éternelle unité

Alors émergera un nouveau monde

Où l’amour sera toujours en onde

L’ère d’une nouvelle humanité

Qui sera faite d’une parfaite sensibilité

Allons! Blancs ou noirs, jaunes ou rouges

Unissons nous tous au socle de l’amour

Pour transcender ce monde qui bouge

N’attendons pas au passage du dernier jour

Construisons ensemble un grand havre de paix

Où le cœur restera tranquille et l’âme gaie

Au monde l’amour est le seul bien précieux

dans la vie qui puisse nous rendre heureux

Certes, l’argent favorise le confort

Mais aussi son train atèle son sort

Certes, il apporte un peu de sécurité

Mais la division trahit souvent la sérénité

L’amour est le seul véritable ferment

Qui nous garde vaillant au choc des ans

Unissons nous tous au socle de l’amour

Sur terre c’est la raison de notre séjour

Octobre 2010

BONHEUR

Souvent je rêve d’un nouveau monde

Où l’on parle d’amour à la ronde

Où les cœurs respirent entrelacés

Le doux parfum de l’amitié

Souvent je rêve d’un nouvelle humanité

Où l’amour se chante au rythme ponctué

De plaisir, de liesse, de joie, d’allégresse

À travers nos cœurs tout pleins d’ivresse

Souvent je rêve d’une planète

Où l’amour se lit du cœur à la tête

Où l’amitié sera à jamais au rendez-vous

Comme les papillons aux arômes des bambous

Si nous pouvons oser nous offrir de tendresse

Pour enguirlander nos jours d’ample allégresse

De nos entrailles à travers les secrètes profondeurs

Ainsi s’écrira pompeusement le noble mot : BONHEUR

Octobre 2010

REGARD DU CŒUR

Si l’on cesse de voir le monde

Avec l’œil de la pupille

Pour le voir avec le regard du cœur

Combien le monde serait plus beau

Si l’on cesse de voir le monde

Avec l’œil de la pupille

Pour le voir avec le regard du cœur

Combien le monde serait plus grand

Si l’on cesse de voir le monde

Avec l’œil de la pupille

Pour le voir avec le regard du cœur

Combien le monde serait plus bon

Si l’on cesse de voir le monde

Avec l’œil de la pupille

Pour le voir avec le regard du cœur

Combien le monde serait parfait

Si l’on cesse de voir l’humanité

Avec la vue frivole de l’œil

Combien l’humanité serait meilleure

Combien l’humanité serait heureuse

Si l’on cesse de voir la planète

Avec la vue frivole de l’œil

Combien elle serait merveilleuse

Combien l’âme serait heureuse

On aurait un monde plein de fraternité

On aurait un monde plein de solidarité

On aurait un monde plein de sociabilité

On aurait un monde plein de solide unité

On aurait une planète pleine de sensibilité

On aurait une planète pleine d’affectivité

On aurait une planète pleine de grégarité

Décrivant une humanité pleine d’unité

Touchez moi par le regard de ton cœur

À chaque heure

Pour savourer ensemble une coupe de bonheur

Sans rancœur

Mettons la haine en cage

Pour livrer l’amour en partage

Tout sera pour le mieux

vers un monde plus harmonieux

Mettons la rengaine en cage

Pour donner l’amour en gage

Tout sera pour le mieux

Vers un monde plus harmonieux

Mettons la haine en prison

Pour que l’amour s’ouvre à l’horizon

Tout sera pour le mieux

Vers un monde plus harmonieux

Mettons la rengaine en retraite

Pour remettre l’amour en fête

Tout sera pour le mieux

Vers un monde plus harmonieux

Hélas! La zizanie comme la rancune

Est d’un malheur sans espérance aucune

Seul l’amour peut nous verser d’espoir

Pour avancer vers le pôle de la victoire

Aimons nous donc à tout instant

meilleur cadeau, précieux présent

l’amour est fait pour être vécu

attrapons le, il sera la bienvenue

Un mot d’amour vaut mieux que mille pièces d’argent

Quand on ne l’a pas tout, au sein devient déprimant

L’amour est un trésor qui ne s’achète pas

En jouissons nous jusqu’au dernier trépas

Octobre 2010

ÉCHOS D’AMOUR

Quand mes échos de l’amour en vigueur

Résonnent dans ton âme et ton cœur

Je vois la vie dans pleine jeunesse

Fleurir d’ivresse, de joie, d’allégresse

Je vois la vie sans cesse s’agrandir

Comme une fleur venant de s’épanouir

Dont la sève arrose les seins

Qui s’y infiltre comme dans un rêve

Sur ton visage se dresse un sourire radieux

Déclinant ton âme et cœur tout joyeux

En ce jour, l’amour s’est mis en phase

À chaque lettre de chaque mot de ta phrase

Sur mon visage se dresse un sourire radieux

Déclinant mon âme et mon cœur tout joyeux

Car l’amour qui ondule se déclanche

Comme la vague d’un ruisseau en avalanche

Le bonheur enlaceur de nos cœurs

Se lit sur nos regards enjôleurs

Sur leur contour d’éternelle allégresse

Dans un monde fou d’extase et d’ivresse

Ainsi nous chantons l’amour en chœur

Qui soudain gravissent toutes les hauteurs

À travers un écho parlant de fraternité

Dans un monde tout plein d’humanité

OCTOBRE 2010

VERBE D’AMOUR

Est-ce que je noir

Parce que la couleur de ma peau est noire

Non! Non!Non! au rythme de l’amour

Mon âme crépite, mon cœur bat tous les jours

Est-ce que je suis blanc

Parce que la couleur de mon front est blanc

Non! Non!Non! au rythme de l’amour

Mon âme crépite, mon cœur bat tous les jours

Est-ce que je jaune

Parce que la couleur de mon teint est jaune

Non! Non!Non! au rythme de l’amour

Mon âme crépite, mon cœur bat tous les jours

Est-ce que je rouge

Parce que la couleur de mon ventre rouge

Non! Non!Non! au rythme de l’amour

Mon âme crépite, mon cœur bat tous les jours

Hélas! Cessons de toujours nous tromper

Car nous sommes de la même humanité

Tous les cœurs se battent au même rythme

De l’amour qui se défile comme dans un film

Frères humains! Aimons donc ce que nous sommes

Que l’on soit ou rouge, que l’on soit noir ou blanc

L’amour reste le plus précieux présent qui se donne

Et se chante à travers tous les cœurs à tout instant

Parlons la noble langue de l’humanité

Pour arroser notre vie de fraternité

Le temps passe sans point faire demi tour

Seul l’amour peut ralentir nos vieux jours

Parlons d’amour en célébrant sa victoire

Que l’on soit jaune ou rouge, blanc ou noir

Le temps passe sans point faire demi tour

Seul l’amour peut ralentir nos vieux jours

Comment renier l’autre auquel je suis rattaché

Par l’amour, l’amitié, l’affectivité, la sensibilité

Puisque nous sommes de la même humanité

Puisque nous connaissons la même destinée

Attrapez dans mes regards quotidiens

Quelque brin d’amitié et d’amour

Le temps nous fuit sans revenir au départ

L’amour seul est notre allié dans son rempart

Soyons au grand salon de l’amour

De fidèles convives de toujours

Car la vie décrit un variable cycle fini

Où la mort a toujours gagné le pari

Profitons des moments de la vie

Qui s’accumulent en amas infinis

Jouissons de l’amour, de l’amitié

Ce bien précieux qui nous est donné

Que notre langue parle d’amitié et d’amour

À tout grain de vie qui vient poindre au jour

Jouissons de ce précieux présent

Qui ne s’achète pas à pièce d’argent

Ô Amour, l’amour, un bien qui se donne

Aux cœurs bienveillants qui s’y adonnent

Parlons d’amour en célébrant sa victoire

Que l’on soit jaune ou rouge, blanc ou noir

Octobre 2010

Enlaçer, enlasser

Edner SaintAmour

Edner SaintAmour

A propos de l’auteur


Ananda 2760 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine