Magazine Côté Femmes

Utiliser les Fat quarters

Publié le 19 janvier 2010 par Mcommemaman

J'ai, dans mon atelier, des Fat Quarters (1 verge de tissu divisée en 4 donne un Fat Quarter) d'Amy Butler, Heather Bailey et Cie. Du bonbon pour les yeux!
J'aime tellement ces tissus (non mais, tu n'es pas un peu folle?) que j'avais du mal à trouver un bon projet pour les utiliser et leur rendre hommage (oui, je suis folle.). Je les ai lavés, repassés, pliés. Je les ai regardés, re-regardé et puis un soir, j'en ai eu assez (dans le sens de ‘’assez, je veux passer à l'action''!). J'ai pris mon livre Aranzi Cute stuff, je l'ai ouvert au hasard (tiens, un patron de sac! Quel hasard!), j'ai choisi trois Fat Quarters que j'aimais particulièrement et j'ai pris une grande inspiration.
Utiliser les Fat quarters
  Par la suite, tout s'est déroulé rapidement. Ça reste flou dans mon esprit tellement j'étais concentrée! Je sais que j'ai mesuré, très peu coupé, cousu à la surjeteuse, repassé et puis, au son des trompettes, un sac m'est apparu. Telle une apparition venue du Ciel! (bon OK, j'exagère!)
Un sac est donc ressorti du four, beau comme tout et original de par le choix de tissus. Mais sans tonus vraiment. J'étais un peu déçue du résultat quant au toucher, au feeling lorsque je le tenais entre les mains. Comme c'est important pour moi que ce soit non seulement beau, mais aussi agréable au toucher (Avis: Plusieurs de mes ami(e)s me surnomment affectueusement M au Pays des merveilles. Je m'assume totalement), j'ai poursuivi mon travail le soir suivant.  J'ai utilisé une grande retaille de tissu beige et un entoilage qui sert à confectionner des napperons (dont j'ai oublié le nom!) pour donner du corps à mon fameux sac. Aaaaah la joie! Quel sentiment merveilleux que d'obtenir des résultats à notre goût! Mon sac se tient debout tout seul, fier comme pas un! Et en prime, il est douillet grâce à l'épaisseur de l'entoilage.  Utiliser les Fat quarters
 Utiliser les Fat quarters
 Utiliser les Fat quarters
 Utiliser les Fat quarters
  Je suis donc sortie de mon atelier, filant tout droit montrer mon chef-d'oeuvre à E, les joues rouges de plaisir! (Bon, je vous avouerai que E n'a pas sauté au plafond devant mon oeuvre. En bon gars attentionné, il a plutôt souligné mon bon travail et a souri devant ma fébrilité puérile!)
J'étais ravie du résultat et surtout, d'avoir utilisé mes beaux Fat Quarters pour une bonne cause: un sac!
Il sert à quoi mon sac finalement? Et bien, à transporter les choses qui me tiennent vraiment à coeur lorsque je pars en escapade: iPod, carnet de notes, crayon, appareil photo et quoi encore? Ben quoi? Je n'avais aucun sac qui pouvait servir à ça! (rire)
En d'autres temps, il est bien sagement assis (Ahem) à côté de moi dans mon atelier. Inspirant!
M au Pays des Merveilles vous salue!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mcommemaman 523 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte