Magazine Poésie

Mon cartable (Pierre Gamarra)

Par Arbrealettres

Mon cartable (Pierre Gamarra)


Mon cartable a mille odeurs,
mon cartable sent la pomme,
le livre, l’encre, la gomme
et les crayons de couleurs.

Mon cartable sent l’orange,
le bison et le nougat,
il sent tout ce que l’on mange
et ce qu’on ne mange pas.

La figue et la mandarine,
le papier d’argent ou d’or,
et la coquille marine,
les bateaux sortant du port.

Les cow-boys et les noisettes,
la craie et le caramel,
les confettis de la fête,
les billes remplies de ciel.

Les longs cheveux de ma mère
et les joues de mon papa,
les matins dans la lumière,
la rose et le chocolat.

(Pierre Gamarra)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Mardi

    Space Space Space Space Space SpaceSpaceSpaceSpaceSpace Tableau de Mark Alan Burnett Space Space Sous la soie immaculée de son foulard vaporeux Audrey a décidé... Lire la suite

    Le 23 juin 2015 par   Patricia Oudot
    POÉSIE
  • Le capital des mots - laure weil

    Over the rainbow Mustang, film de Deniz Gamze Ergüven, 2014 | DR Mustang est un film sur les filles. Une horde de cinq sœurs délurées à peine sorties de... Lire la suite

    Le 22 juin 2015 par   Ericdubois
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • (feuilleton) Terre inculte, par Pierre Vinclair, n°23, And

    En plein accord avec Pierre Vinclair, Poezibao a choisi de suspendre, après ce vingt-troisième épisode, la publication de ce feuilleton. Il reprendra en... Lire la suite

    Le 22 juin 2015 par   Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Semaine du 1er au 7 Juin 2015

    Lundi 1er Juin Space C'est le joli temps des rouges cerisesSpace Et des boutons dégrafés sous la chemise Un petit air d'été Spacese juin enfin à... Lire la suite

    Le 22 juin 2015 par   Patricia Oudot
    POÉSIE
  • Le capital des mots - raymond penblanc

    Flamant rose. Raymond Penblanc. L’éminent critique de théâtre Alfred Demouchet disait toujours que c’était sur les petites scènes de province qu’éclatent les... Lire la suite

    Le 21 juin 2015 par   Ericdubois
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • je te reconnaitrai

    Je te reconnaîtrai aux algues de la merAu sel de tes cheveux, aux herbes de tes mainsJe te reconnaîtrai au profond des paupièresJe fermerai les yeux, tu me... Lire la suite

    Le 19 juin 2015 par   Vertuchou
    POÉSIE
  • Jeudi

    Space Jeudi nous regarde entre quatre yeux Clothilde a toujours mangĂŠ comme quatre Elle avale une tranche de quatre quart C'est pourtant pas l'heure... Lire la suite

    Le 04 juin 2015 par   Patricia Oudot
    POÉSIE

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Arbrealettres 1637 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine