Magazine

Que choisir ? Le périné ou le cerveau ?

Publié le 27 janvier 2010 par Amaury Watremez @AmauryWat

J'ai pas envie de me muscler le périné...

coach-carla1.jpg
Avant les premières dames de France buvaient du chocolat et parlaient littérature, elles lisaient et commentaient les ouvrages les plus intéressants, elles portaient des crinolines et des mouches sur leur corps, et se laissaient aller parfois aux intermittences du cœur avec quelque poète. Maintenant (je parle bien sûr de Carla Bruni, je le précise à l'intention des éventuels lecteurs encartés à l'UMP) elles se musclent le périné, ce qui est beaucoup plus important, il paraît, à savoir un muscle juste à côté de la muqueuse anale. Je me pose dés lors une question fondamentale, organise-t-on des concours culturistes de périné ? Et le vainqueur ? Peut-il toujours s'asseoir ? Ne risque-t-il pas l'accident ? Il faut, je crois, faire l'andouille, allongé sur un gros ballon de plage, et se retenir de déféquer plusieurs fois par semaines (les gens chics ne font pas caca, je le savais bien). La première dame a des joues de cire et creusées, elle a un nez droit, qui est un peu une allégorie à lui tout du talent d'ergonomiste des chirurgiens actuels. Il me semble qu'elle a été premier mannequin chez Dassault ? Le corps n'est plus qu'une machine, une machine qui doit absolument être dans la norme sous peine de déclassement, et cela est fondamental dans notre société de cloportes, il faut être aux normes : aux normes physiques, qui sont des normes virtuelles puisque les filles des magasines sont toutes corrigées à la palette graphique, mais peu importe, il convient d'avoir encore et toujours un physique d'ado à peine pubère, un corps de douze ans tout au plus. dans notre société d’abrutis le corps est vu comme une simple machine, d’ailleurs dont on doit entretenir la performance jusqu’à l’absurde, parfois même monnayable. C’est quand même effarant qu’un tel totalitarisme soit accepté par tout le monde. C'est la domination de l'imbécile qui refuse qu'une seule tête dépasse ou soit différente, une société de robots comme disait Georges (Bernanos).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Amaury Watremez 23220 partages Voir son profil
Voir son blog