Magazine Poésie

L’horloge patiente va et vient (Jean Grosjean)

Par Arbrealettres

L’horloge patiente va et vient (Jean Grosjean)


L’horloge patiente va et vient.
Je ne peux rabattre la couverture des paupières
sur mon visage
puisque je n’ai plus de visage.
Ne me regarde pas.
Tu n’auras en moi nul repos.
Je suis une voix encore peut-être
mais sourde et incessante
qui n’est autre déjà qu’à tes tempes
le battement plus fort de ton coeur.

(Jean Grosjean)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Je me suis assis dans les ruines de ma vie (Jean Grosjean)

    suis assis dans ruines (Jean Grosjean)

    Je me suis assis dans les ruines de ma vie Sans souci d’être hébergé par d’autres que toi. Si tu n’avais pas été mon passé déjà Te saluerais-je à cette heure... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Nuit, nuit, silence (Jean Grosjean)

    Nuit, nuit, silence (Jean Grosjean)

    Quoi le dieu? quel dieu? nuit, nuit, silence, mais tu es l’existence de l’être. (Jean Grosjean) Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Naissance (Jean Grosjean)

    Naissance (Jean Grosjean)

    Combien naître nous scinde! Empêtré d’un miroitement de papillons, j’affronte de mon étincelante pâleur le ciel. (Jean Grosjean) Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • L’ami Jean

    L’ami Jean

    Tu es devenu l'ami Jean,                 Par des mélodies,par tes textes ou les mots d'Aragon,                 Et par ta voix,grande porte qui s'ouvre dans... Lire la suite

    Par  Peanloic
    POÉSIE, TALENTS
  • Les Eléments (Jean Joubert)

    Eléments (Jean Joubert)

    Les Eléments Dans la terre il jette le grain d’où naîtra l’enfant aux yeux verts. Il demande à la dormeuse l’eau des rêves, l’océan, ses monstres, baisers,... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Pierre changeante (Jean Joubert)

    Pierre changeante (Jean Joubert)

    Lorsque tu entres, c’est un tournesol. Bouge un peu: c’est une figue puis une roue, un paon, une maison fermée la nuit, une maison ouverte à l’aube, un corps... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Fidèle, infidèle (Jean Joubert)

    Fidèle, infidèle (Jean Joubert)

    Fidèle, infidèle Tout te ressemble et te chante à mi-voix, L’arbre, le vent, la gorge des collines, L’eau qui sommeille et les veines du bois, Le feu couvant... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE

A propos de l’auteur


Arbrealettres 2788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine