Magazine Culture

Les musiques atonales

Par Dablemont

clustersIntéressons-nous cette semaine à l’éclatement de la tonalité, sous-jacent depuis la fin du dix-neuvième siècle et qui se confirme très nettement au début du XXe siècle. Par plusieurs articles sur la musique atonale et dodécaphonique, puis sur la musique sérielle je souhaite faire quelques préliminaires à la découverte de l’univers d’un personnage incontournable de la musique d’après-guerre: Pierre Boulez.

Atonal: qui ne s’organise pas selon le système tonal, dans la composition musicale, nous dit le Petit Robert. L’atonalité est donc un état dans lequel sont suspendues toutes les règles et fonctions tonales, sur lesquelles était basée toute la musique occidentale depuis la période baroque (même depuis le moyen-age, la modalité n’étant pas définissable comme système atonal). Plus de tonique, plus de dominante, disparition de l’axe consonance-dissonance, etc. Dans un système atonal, les douze sons de la gamme chromatique sont donc considérés comme égaux, et la dissonance n’est plus un simple fait épisodique.

Il est difficile de dater précisément l’apparition de l’atonalité car le système atonal n’est pas apparu subitement, mais procède de la lente évolution du système tonal. On peut déjà en voir les prémices dans le chromatisme wagnérien et la fin du dix-neuvième siècle, et il envahit peu à peu l’écriture harmonique et contrapuntique. Un des exemples les plus marquants de la fin du dix-neuvième siècle est sans doute la prémonitoire Bagatelle sans tonalité de Franz Liszt, composée en 1885.

Arnold Schoenberg
Mais bientôt, un personnage devient rapidement clé dans l’univers atonal: Arnold Schoenberg. Dès son sextuor la nuit transfigurée de 1899, la direction est très claire. Il faudra pourtant attendre 1908 et son deuxième quatuor pour pouvoir parler d’atonalité consciente et systématique et c’est avec le Pierrot Lunaire en 1912 que celle-ci culmine. L’abolition des règles, la liberté totale de cette dernière œuvre posent à Schoenberg la question de la cohérence du nouvel univers atonal. Rapidement, il ressent le besoin d’organiser cet univers chaotique par de nouvelles règles. Le dodécaphonisme est né.

Si Arnold Schoenberg et l’école de Vienne caractérisent les débuts de la musique atonale, ils ne sont pas les seuls à sérieusement porter un coup au système tonal. En effet, les impressionnistes français se sont déjà largement écartés de ce système et d’autres compositeurs ont utilisé des composantes atonales dans leur écriture: c’est le cas d’Arthur Honneger, Bela Bartok, ou même Stravinsky qui après avoir refusé presque toute sa vie ce système introduit le sérialisme dans ses œuvres après la mort de Schoenberg.

Je souhaiterais ici rappeler un mot de Pierre Boulez qui représente une bonne définition de cette période: « L’atonalité est essentiellement une période de transition, étant assez forte pour briser l’univers tonal, n’étant pas assez cohérente pour engendrer un système non tonal. » Dans le prochain article, nous nous intéresserons à la construction de cette cohérence de l’univers non-tonal à travers le dodécaphonisme.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Musiques de l'Est

    Musiques l'Est

    Suite de notre voyage dans les musiques de l'Est avec le concert du groupe La Troupadour, ce samedi 20 mars à 11h dans les locaux de la médiathèque. Lire la suite

    Par  Medchassieu
    CULTURE, MUSIQUE
  • Musiques Rétrogrades

    Musiques Rétrogrades

    Il n’est nul domaine que les musiques électroniques ne se soient autorisées à explorer, remixer et parfois même piller. Juste retour des choses, la réciproque... Lire la suite

    Par  Ultramagnetique
    CULTURE, MUSIQUE
  • Robert Wyatt

    Robert Wyatt

    Rock Bottom (1974)  Top 101 Albums:  # 51  Shleep (1997)   Cuckooland (2003)   Dondestan (1991)   The End of An Ear (1970)   Ruth Is Stranger Than Richard (1975... Lire la suite

    Par  Skydog Fillmore
    CULTURE, MUSIQUE, POP/ROCK
  • Festival des musiques sacrées de Fès

    Festival musiques sacrées

    <""""""""""> Fès, carrefour des cultures, capitales des musiques du monde.Pour la seizième année, l’ancienne capitale impériale devient le carrefour des... Lire la suite

    Par  Cloudsleeper
    CONCERTS & FESTIVALS, CULTURE, MUSIQUE
  • [OST] Braid : Des musiques envoûtantes

    [OST] Braid musiques envoûtantes

    J'ai toujours été convaincu que le jeu-vidéo ne se contente pas seulement d'être un "jeu". Non, le jeu vidéo peut quelque fois, avec la passion de certains... Lire la suite

    Par  Jujumemess
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Livres : interview de jean - pierre petit - ovni le message

    Livres interview jean pierre petit ovni message

    Interview de Jean-Pierre Petit Jean Pierre Petit, vous venez de publier à compte d'auteur un livre intitulé OVNI le message. Pouvez-vous nous dire dans un... Lire la suite

    Par  Jean-Christophe Grelet
    CULTURE, LIVRES
  • De "L'armée des ombres" de Jean-Pierre Melville (1969) à "L'armée du crime" de...

    "L'armée ombres" Jean-Pierre Melville (1969) crime" Robert Guédiguian (2009)

    Présenté hors compétition du 62ème Festival de Cannes, 7 ans après le sensuel « Marie Jo et ses deux amours » (présenté en compétition), « L'armée du crime »... Lire la suite

    Par  Sandra.m
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Dablemont 32 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte