Magazine

Exhibitionnisme numérique : les dangers d’une fracture géopolitique plus que générationnelle.

Publié le 29 janvier 2010 par Jeromebondu

skyblog.jpgJean-Marc Manach a écrit un article intéressant sur l’exhibitionnisme numérique des adolescents. Il va à l’encontre des certaines idées, et répond aux craintes des ainés concernant cette fâcheuse manie des plus jeunes de se dévoiler sur la toile (vous apprécierez au passage le jeu de mot).

Son article était intitulé « la vie privée : le point de vue des petits cons ».

Avant de commenter les arguments mis en avant dans son article, résumons-les :

1. Les jeunes, en s’exhibant sur internet, ne font que prolonger l’esprit libertaire qui a soufflé dans les années 70 (et dont mais 68 est en France une des cristallisations).
2. Les ainés n’auraient pas fait autre chose s’ils avaient eu la technologie adéquate.
3. Les ados d’aujourd’hui recherchent avant tout un espace de liberté d’expression. Ce qu’ils veulent, s’est s’épancher dans un endroit, fut-il numérique, où leurs parents ne sont pas.
4. S’ils s’exhibent dans cet espace d’expression, ils ne font que prolonger ce qu’ils ont « connus » depuis leur naissance. La vie des actuels ados a été dès leur plus jeune âge la proie de la « publication », depuis l’échographie, en passant par les photos (des anniversaires, des vacances, …) , puis des vidéos… Ce sont leurs parents qui les ont inculqué cette forme de voyeurisme (certes restreint à l’espace familial) qu’ils étendent à la sphère publique.
5. Le fait de se médiatiser, est aussi pour eux un moyen de maitriser leur « image numérique ». Comme de toute façon, ils ne pourront être absents de la toile, autant que ce soit eux qui parlent d’eux-mêmes plutôt que d’autres. Ils ne font de cette manière que répondre à cette « obligation de visibilité » qu’impose internet, ou plutôt qu’impose notre usage d’internet.
6. Cette médiatisation est aussi une imitation des mécanismes du star système, où l’on voit les chanteurs et acteurs de tous poils se mettre pratiquement … à poil. Sans parler de la banalisation du porno-chic dans les publicités des grandes marques. Le modèle vient des aînés ! L'image qui accompagne ce texte est une capture d'écran de Skyblog. Ce qu'il y a de plus dénudé à ce niveau n'est rien d'autre qu'une ... publicité.

7. Les dangers sont limités. Comme il est dit dans l’article « Jusqu’à preuve du contraire, on court plus de risque en sortant de chez soi, à pied ou en voiture, qu’en allant sur Facebook ou Flickr ! ».
8. Les mentalités vont changer. La génération actuelle dans son ensemble se comportant de cette manière, cela va modifier la perception de la notion de « vie privée ». La norme va évoluer. Extrait : « Ceux qui prendront les décisions à l’avenir seront des gens élevés avec les plateformes de réseautage social. Ils penseront peut-être que le fait de ne pas avoir une photo de vous quelque part lorsque vous étiez jeune est une bonne raison de ne pas vous engager. »

A partir de ce rappel, je me permets quelques réflexions complémentaires

Eternelle querelle des anciens contre les modernes.

Le point que me parait le plus fondamental est le dernier. Il est évident que la norme sera celle que les jeunes générations vont imposer. Tocqueville disait « Dans les démocraties, chaque génération est un peuple nouveau ».

Il y a des modifications culturelles qui se font sans heurts. D’autres qui sont sanglantes. La révolution de 68 fait parti de la première catégorie. Le développement de l’imprimerie qui a engendré le protestantisme fait partie de la seconde (voir : dragonnades, révocation de l’Edit de Nantes, …). Tout dépend de la capacité de blocage des tenants de l’immobilisme. Il est évident que cette révolution numérique, tiendra dans les pays occidentalisés plus de la seconde configuration.

Là où la fracture se fera certainement sentir, ce n’est pas au sein des démocraties occidentales, mais entre ces démocraties et le reste du monde qui n’a pas connu la libération sexuelle, et rentre moins rapidement dans l’ère numérique que nous.

Il est clair que cet « exhibitionnisme numérique » ne pourra que renforcer les tenants d’un fondamentalisme aveugle… Il se peut que cela renforce aussi la Chine dans la voie de la censure de cet espace de liberté. L’Empire du Milieu (qui n’a jamais aussi bien porté son nom, que depuis que nous sommes à sa périphérie économique) semble peu apprécier l’outil de recherche qu’est Google, et qui malgré toutes les critiques qu’il reçoit, est quand même un formidable outil d’accès aux savoirs.

Donc il me semble que s’il y a une fracture à craindre, elle sera plus d’ordre géopolitique que générationnelle.

Jérôme Bondu

Merci Claude pour m’avoir signalé cet article.

L’article de Jean-Marc Manach « la vie privée : le point de vue des petits cons » a été repris par Le Monde.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jeromebondu 535 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte