Magazine High tech

Intox d'Orange : 90% des japonais connaissent le Flashcode !

Publié le 29 janvier 2010 par Ja_fs

Vous l'aurez compris, les Flashcode n'existent pas à l'étranger ! Au mieux peut-on parler de codes 2D (codes matriciels), voire de QR Code si l'on parle du Japon (Quick Response Code).
La vidéo commence ainsi : "Au Japon, 90% de la population sait ce que c'est qu'un Flashcode". C'est complètement faux. D'autant plus que le présentateur montre bien dans son passeport un QR Code. Vous remarquerez aussi qu'à la 00:49, le sous-titrage parle de patchcode, mais bon.
Pourquoi faire la fine-bouche sur le Flashcode ou le code 2D ?  Le Flashcode est une marque déposée par Orange puis transmis à l'AFMM (l'Association Française du Marketing Mobile) regroupant nos trois opérateurs. C'est un "service mobile" crée, contrôlé et vendu par les opérateurs français, à l'instar des SMS+. Un écoysystème complet à été mis sur pied : le code en lui même, le Flashcode, le logiciel mobile permettant de lire du Flashcode, des revendeurs/distributeurs de Flashcode etc...
Mais encore ?
Prenons un exemple simple : créer un code 2D pour http://mobilecrossmedia.com
Pour encoder http://mobilecrossmedia.com, j'ai le choix entre l'encoder dans un format ouvert, ce qui permettra à tout ceux qui ont un logiciel mobile permettant la lecture de code ouvert de lire http://mobilecrossmedia.com lorqu'ils le scanneront.
Avec le Flashcode, je dois appeler l'AFMM, me faire apprendre qu'il faut que je m'adresse à un revendeur officiel Flashcode qui va me créer vendre un Flashcode pour que l'adresse http://mobilecrossmedia.com corresponde à un identifiant afin que, lorsqu'une personne scanne ce Flashcode avec le lecteur Flashcode, ce numéro d'identification puisse orienter la requête vers les serveurs de l'opérateur pour être ensuite redirigé vers http://mobilecrossmedia.com... Bref, une vraie usine à gaz. En fait, c'est un péage, mis en place par l'opérateur, le péage de l'Internet via un téléphone.
Le Flashcode et le QR Code n'ont donc rien à voir. L'un est un "service payant" lancé par les trois opérateurs français, l'autre est un langage, mise à la disposition de tous.
Au Japon, l'écosystème envisagé pour le déploiement des QR Code est totalement différent de celui envisagé par les opérateurs français. Au Japon, il s'agissait avant tout de mettre à la disposition de tous un langage commun, (ce fameux QR Code), que tout le monde pouvait utiliser, générer, bref s'approprier.
D'ailleurs, pour y être allé récemment, j'ai bien pu vérifier qu'avec un logiciel de lecture de code lambda (enfin ceux qui lisent les Datamatrix et QR Code ouverts), je pouvais lire les QR Code que l'on trouve un peu partout là bas. Pourtant, les japonais ne pourront pas lire nos Flashcode et les français ne pourront pas lire les QR Code au Japon. De toute façon, avec les accords de roaming actuels, c'est peut être pas plus mal. Après, penser, comme en Italie, à parsemer de QR Code ouverts des zones touristiques en offrant le wifi à 5 euros par jours ou 15 euros la semaine pour permettre aux étrangers de ne pas se faire saborder le portefeuille, je crois que l'on va un peu trop loin là...
Ah, un message de dernière seconde. On m'informe que le "Flashcode est maintenant un code-barre, mais en 3 dimensions."
Via Nexence
.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ja_fs 91 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines