Magazine Côté Femmes

Gâteau au pavot et mousse vanillée au chocolat blanc

Par Anoushka
Il y a 21 ans exactement nous avons fêté, avec mon ami Pawlak*, le passage à l’âge d’adulte… c’est-à-dire ce tant attendu 18ème anniversaire. La fête était superbe ! Tous nos amis étaient-là avec nous. Nous avons dansé, rigolé. Nous n’avons pas bu d’alcool… A cette époque-là nous étions scouts à fond, alors les toasts ont été levé avec un jus de grillottes fait maison. Mais surtout, nous avons mangé un gâteux d’anniversaire préparé par la mère ou la sœur de Pawlak. C’était le meilleur gâteau qu’il m’ait été donné de goûter jusqu’à aujourd’hui. Un gâteau au pavot. Je m’en souviens, car je n’ai jamais particulièrement apprécié ce type de génoise avec des couches de crème alternées. D’ailleurs, aujourd’hui encore, je ne cours toujours pas après.
Cette année, j’ai eu envie de me préparer le même gâteau, afin de fêter dignement mon dernier anniversaire débutant par le chiffre trois ;) J’ai demandé à Soska*, qui était de cette fameuse fête et qui a changé depuis d’état civil pour devenir Mme Pawlak, de soutirer la recette de ce gâteau à sa belle-famille. Soska n’était même pas trop surprise par ma demande, mais elle m’a tout de suite prévenue qu’elle ne se souvenait d’aucun gâteau. Pawlak non plus, d’ailleurs. Pire encore ! Ni sa mère ni sa sœur ne se rappellent avoir préparé un tel gâteau… Mais moi, je suis sûre et certaine qu’il était là. Si j’avais forcé, ce jour-là, sur les boissons alcoolisées, on pourrait facilement trouver une explication, mais comme on le sait déjà, nous étions d’une sobriété désespérante.
En dernier recours, j’ai même cherché les photos de cette fête. Le gâteau y figure! Le problème, c’est que les photos sont en noir et blanc et qu’il est difficile alors de deviner si le gâteau et au pavot ou non. Bref, têtue comme je suis, j’ai décidé de ne pas donner ma langue au chat et j’ai recréé le gâteau inexistant au pavot de mes souvenirs :)
Gâteau au pavot et mousse vanillée au chocolat blanc
Gâteau au pavot et mousse vanillée au chocolat blanc** - pour 10-12 personnes (moule rond de 23 cm de ø):
Biscuit au pavot et amandes:
250 g de pavot (vous le trouverez dans les épiceries fines. Choisissez plutôt le pavot déjà concassé ou moulu)
125 g de sucre
5 œufs
3 c. à s. d’amandes finement moulues
2 c. à s. de maïzena (ou de fécule de pommes de terre)
1 c. à c de poudre à lever
2-3 c. à s. de crème liquide
1 pincée de sel
Mousse au chocolat blanc, vanille et crème fleurette:
500 ml de la crème fraîche liquide (35% de m. g.)
200 g de chocolat blanc
3 c. à s. de rhum
3 feuilles de gélatine
1 bâton de vanille
En plus:
1 verre d’eau
jus d’un citron
2 c. à s. de rhum
2 c. à s. de sucre
50 g de raisins secs jaunes
4 c. à s. de confiture de mirabelles un peu acide (ou de grillottes)
Préparation:
Si vous n’avez pas trouvé du pavot moulu, il vous faut le préparer. Vous pouvez le faire la veille. Rincer deux fois les grains de pavot entiers, les mettre dans une casserole, les couvrir d’eau bouillante et les faire cuire à feu doux 40 minutes environ. Les laisser refroidir et les égoutter soigneusement dans une passoire (avec des trous tout petits ;) Moudre le pavot dans un mixer ou le concasser dans un mortier.
Beurrer le moule. Mélanger l’eau, le rhum, le jus de citron et le sucre. Amener ce mélange à ébullition et faire cuire 2 minutes. Verser sur les raisins secs et garder de côté. Après une heure les égoutter. Réserver le sirop.
Séparer les jaunes des blancs. Faire battre les jaunes avec le sucre jusqu'à ce qu’ils deviennent quasiment blancs et mousseux. Y ajouter le pavot, la maïzena, les amandes, la poudre à lever et le sel. Mélanger. Si la pâte et trop épaisse, la diluer avec 2-3 cuillérées de la crème.
Battre les blancs d'œufs, avec quelques gouttes de jus de citron, en neige. Les incorporer aux jaunes et délicatement mélanger. Verser la pâte dans le moule et faire cuire le biscuit 40 minutes environ dans un four préchauffé à 180°C. Sortir le biscuit du four et le laisser refroidir sur une grille.
Préparer la mousse. Ramollir la gélatine dans de l'eau froide. Dans une casserole, faire chauffer le rhum. Enlever la casserole du feu et y ajouter la gélatine. Mélanger pour la dissoudre. Faire fondre le chocolat au bain-marie, y incorporer 4-5 cuillerées de crème ainsi que la gélatine avec le rhum. Laisser tiédir. Couper le bâton de vanille en deux dans le sens de la longueur. Prélever les grains et les ajouter dans la crème très froide. Battre la crème en Chantilly ferme. Incorporer délicatement le chocolat à la spatule. Garder au minimum une heure au frais.
Démouler le biscuit. Le couper horizontalement afin d’obtenir 3 disques de même épaisseur. Poser le premier disque sur une grande assiette. Le mouiller avec 1/3 de sirop et y étaler la confiture de mirabelles et 1/3 de mousse au chocolat. Déposer ensuite le deuxième disque imbibé de sirop. Y Etaler de nouveau la mousse, parsemer de raisins secs. Terminer en posant le troisième disque. L’arroser du reste du sirop. Couvrir les côtés et le haut du gâteau avec le reste de la mousse. Mettre au frigo pour 8 heures minimum.
Avant de servir le gâteau, vous pouvez le décorer de mirabelles ou de grillottes surgelées ou au sirop.
Bon appétit !
*Soska et Pawlak, ce ne sont pas les vrais prénoms de mes amis. Pends tous les années de notre scolarité nous avons utilisé des surnoms qui nous ont tellement collé à la peau qu’on les utilise encore. Moi, pour mes amis, depuis toujours, je suis Zaba, la grenouille
** ce gâteau est inspiré des recettes d’Asia et de Dorota

PRZEPIS PO POLSKU: Tort makowy... urodzinowy

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Anoushka 125 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte