Magazine Cinéma

In the air

Publié le 01 février 2010 par Ptiterigolotte @ptiterigolotte
Paramount Pictures France
<>

COUP DE CŒUR

Feel good movie du moment, In the air commence avec de magnifiques plans zénithaux des grandes étendues américaines. Dès le début, le ton est donné : l'histoire nous fera passer par un kaléidoscope d'émotions comme un paysage qui changerait au gré d'un vol. Ici, nous sommes en compagnie du Cary Grant des gates amerlocs : Mr What Else (Georges Clooney) en personne sans sa machine à café, non, plutôt avec un éternel costume bleu marine trois pièces et une valise où tout est rangé au cordeau. Notre séducteur est un homme riche, certes mais seul, il vit dans les airs et s'envoie quelques filles au passage dont une, une actrice, blonde, (parfaite Vera Farmiga) stéréotype de l'étasunienne chaude, qui va lui en faire voir de toutes les couleurs. N'aborder que cette pseudo romance qui vire au libertinage serait passer à côté du réel sujet que traite si intelligemment le film. Il s'agit d'une comédie sur le dur travail presque monstrueux d'un homme qui passe sa vie à licencier des employés sans le moindre remords car comme il le dit « c'est le boulot ». Le boulot, toujours le boulot... Cela ressort même dans les couleurs du film : tous sont habillés en bleus synonyme du bleu de travail, le bleu d'une dure labeur mais aussi le bleu du ciel ou alors même celui de l'océan : un collègue fait référence à un bateau qui coule quand il parle du boulot à Ryan Bingham (car c'est son nom) peut être synonyme de la coulée des âmes, n'oublions pas que notre Cary Grant est un poète à ses heures. Il est question aussi de crise (de nerfs parfois... excellent jeu d'Anna Kendrick) de suicide, de tromperies dans ce film ; des sujets lourds très lourds presque amers mais aussi de beaux sujets comme le mariage d'une sœur, la stabilité d'un couple, la joie d'être ensemble, des valeurs somme toute très simples et émouvantes à contempler. En fin de compte, In the air finit comme cela à débuter dans les airs et dans l'infini... du travail à accomplir.

Anna Kendrick et George Clooney. Paramount Pictures France

 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Youth in Revolt : trailer boutonneux et bidonnant

    Youth Revolt trailer boutonneux bidonnant

    Buzz : Avec son physique d'éternel ado et sa petite voix mal assurée, Michael Cera s'est imposé en quelques films comme la valeur sûre des comédies US. Et... Lire la suite

    Par  Cineblogywood
    CINÉMA, CULTURE
  • (In)glourious critiques

    (In)glourious critiques

    De retour d'une semaine à la montagne et au frais, loin de tout ordinateur, je n'avais qu'une hâte, savoir ce que mes petits camarades avaient bien pu penser... Lire la suite

    Par  Inisfree
    CINÉMA, CONSO, CULTURE
  • Led Zeppelin - In The Evening

    Zeppelin Evening

    Genre : Clip vidéo musicalAnnée : 1979Durée : 6,50minLa critique de ClashDoherty : Fin du cycle Led Zeppelin, et je ne pouvais pas ne pas aborder un titre du... Lire la suite

    Par  Olivier Walmacq
    CINÉMA, CULTURE
  • Lieux d'exception: in the mood for Dinard...

    Lieux d'exception: mood Dinard...

    Inthemoodforcinema.com reste plus que jamais essentiellement centré sur le cinéma mais en cette rentrée de septembre, j'ai décidé de créer de nouvelles rubrique... Lire la suite

    Par  Sandra.m
    CINÉMA, CULTURE
  • Menya, “partners in crime”

    Click here for the English version KUB3 s’est posé un instant avec l’un des groupes émergents les plus chauds de New York City, pour revenir sur leur... Lire la suite

    Par  Kub3
    CINÉMA, CULTURE
  • In the mood for Disneyland Paris...

    mood Disneyland Paris...

    Exceptionnellement, pas d'article aujourd'hui ni demain puisque je suis invitée pour le week end à notamment pour et par le Lire la suite

    Par  Sandra.m
    CINÉMA, CULTURE
  • Deauville 2009 : Youth In Revolt

    Deauville 2009 Youth Revolt

    Michael Cera est bon, très bon même. Et Youth In Revolt vaut le détour surtout pour la performance schizophrène de l’acteur. Le film de Miguel Arteta,... Lire la suite

    Par  Showtime Folks
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Ptiterigolotte 251 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines